222 vues

 

Le Bénin a abrité du 30 Avril au 14 Mai 2018, le tout premier festival des travailleurs. A travers la  » Quinzaine des travailleurs », les travailleurs de tous secteurs d’activités étaient à l’honneur. Les meilleurs restaurants de la cité ont permis aux travailleurs de passer des moments de Ouf autour de la vingtaine de spécialités, (Poulets meilleurs, étouffé de poulets, Poissons braisés, Braisé du Porc, Lapins Braisés, du bon Dakouin …) présente sur le village des travailleurs majestueusement installé pour la circonstance.

Les rideaux sont refermés. La première édition du festival des travailleurs au Bénin a connu sont épilogue le lundi 14 Mai 2018 sur des notes de gaieté. L’accouchement a été certes pénible mais le pari a été tout de même tenu. Désormais, dans le grand livre des événements au Benin est inscrite en lettre d’or, la quinzaine des travailleurs, le tout premier festival dédié aux travailleurs de tous les secteurs d’activités. 15 jours d’aventure au menu multicolore. Grande caravane à travers la ville de Cotonou, la grande tournée du comité vers les travailleurs, le grand marché des travailleurs ( Le salon Labor Day), la grande foire culinaire  » plaisir de manger », les méga soirées animation et de reconnaissance pour ne citer que celle-là. A en croire Yves DAH-GOUNON, promoteur de l’événement, du rêve, la quinzaine des travailleurs est devenue une réalité au Bénin en dépit de toutes les difficultés de mobilisation des ressources. Il clarifie  » Réussir à implanter le village des travailleurs et tenir le coup était le plus grand défi à relever. Ce qui a été fait non pas par notre force mais par l’accompagnement et la détermination de certaines bonnes volontés. Le second défi était celui de la mobilisation. A ce niveau, dame nature n’a pas facilité les choses. Des pluies diluviennes se sont abattues sur Cotonou empêchant les travailleurs de rallier le village à eux installer  » La météo n’était donc pas favorable pour des soirées épiques prévues dans le chronogramme selon le promoteur de la quinzaine des travailleurs. La mévente enregistrée par les entreprises et restaurants était la conséquence direct de ces averses. Toujours dans ses explications, Yves DAH-GOUNON a laissé entendre que le cachet spécial que le comité voulait imprimer à la commémoration de la journée internationale du travail a été effectif. Les travailleurs de tous les secteurs d’activités étaient réunis dans un même creuset autour d’un seul idéal, la célébration du travail sur toutes ces formes. On peut déjà décerner un satisfecit à Yves DAH-GOUNON et son staff pour avoir osé, surtout pour avoir tenu l’édition zéro afin que la quinzaine des travailleurs ait désormais une date de naissance. Le défi qui s’impose à partir de ce moment est celui de la perfection. Une 2ème édition plus améliorée et sans faille suppose que les organisateurs se lèvent tôt pour aller à la recherche des partenaires car qui va loin, ménage sa monture.

Authentique TV

222 vues

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *