481 vues

Après la séance d’information, d’échanges et de sensibilisation avec les différentes couches socioprofessionnelles du Borgou sur la mission de la Police Républicaine et les problèmes liés à la sécurité publique tenue le 24 mai dernier à la salle d’alphabétisation de Parakou, les directeurs départementaux de la police républicaine et leurs supérieurs de la Direction Générale de la police républicaine ont tenu la deuxième réunion de commandement. C’est le préfet du Borgou Djibril Mama Cissé qui a procédé le 25 mai dernier à l’ouverture de cette séance dans la salle de conférence de la préfecture de Parakou en présence du maire de Parakou Charles Toko, des membres du haut commandement et des douze directeurs départementaux de la Police Républicaine.

Maroufatou KAKPO (Stg)

Faire le bilan des activités menées dans chacun des douze départements du Bénin sur le plan sécuritaire durant les quatre dernières semaines et décrire les orientations des mois à venir. C’est l’objectif de la deuxième réunion du haut commandement des Directeurs Départementaux de la Police Républicaine (Ddpr) pour le compte du mois de mai.
Charles Toko, maire de la ville de Parakou présent à cette séance a remercié les agents de la police républicaine pour tout le travail qu’ils abattent. Il a félicité leurs efforts dans le maintien de l’ordre et de la sécurité dans sa commune. « Même si tu n’aimes pas le lièvre, il faut reconnaître qu’il court bien. Depuis que je suis né c’est la première fois que j’ai passé les fêtes de fin d’année sans qu’il ait braquage à Parakou, à Cotonou, à Porto Novo et dans la plupart des grandes villes », a-t-il témoigné. Charles Toko a exhorté les agents de la police républicaine à ne pas baisser les bras et à redoubler d’ardeur.
Des propos renchéris par Pascal Odeloui, Secrétaire général de la police républicaine qui affirme, « lorsqu’il reste à faire, c’est que rien n’est encore fait ». Sur ce, il a invité ses collègues officiers à continuer de travailler dur afin d’assurer une sécurité complète des populations. Le Secrétaire général n’a pas manqué une fois de plus de saluer l’initiative du président Patrice Talon qui a la volonté d’assurer la sécurité de sa population.
Pour Djibril Mama Cissé, préfet du Borgou, la présente rencontre permettra au personnel de commandement de réfléchir sur l’élaboration d’un plan de travail tenant compte des différentes aspirations, notamment la vision du Chef de l’État et les attentes des populations. « Le souci majeur du Président de la République est de créer les conditions sécuritaires pour l’instauration de la paix et de la quiétude nécessaires à un développement durable », a-t-il laissé entendre. Il a exprimé au nom de la population et en son nom personnel, ses remerciements et sa profonde gratitude à l’endroit de la police républicaine pour le travail accompli en si peu de temps. Le préfet a également invité les participants à mener des échanges francs, sincères et participatifs, susceptibles de prendre en compte tous les aspects évoqués par les populations afin d’élaborer des stratégies subséquentes.

Le présidium des DDPR présentant le point de presse

Présenté par le Commissaire principal de la police et Directeur Départemental de la Police Républicaine des Collines Aurélien Ahichemey, le bilan regroupe aussi bien les activités de prévention que celles menées en répression des actes commis par des individus qui ont pu échapper aux dispositifs de sécurité. Au nombre des activités de prévention qui ont été menées on note : la montée en puissance de la police républicaine avec son approche intégrée de police à proximité et la lutte préventive contre l’insécurité routière galopante.
Pour ce qui est de la répression des infraction à la loi pénale, un total de 243 kg de drogue saisis et les auteurs présentés à la justice, deux preneurs d’otages appréhendés, poursuite de la lutte contre la cybercriminalité ayant déjà interpelés 87 individus, arrestation du nommé Nagnonhou A. Abel Orel acteur principal du braquage de numéraires de plus d’un milliard de frans cfa, une vingtaine de cas de vol à main armée déjoués et élucidés, plusieurs contraventions dans le cadre de la répression des violations des prescriptions du code de la route.

Le bilan des actions menées par la Police Républicaine affiche des prouesses qui donnent raison à l’idée de création de cette force et installe peu à peu une assurance au sein de la population qui se sent désormais en sécurité. Lentement mais sûrement, le Bénin tend vers l’insécurité zéro qui a toujours été le rêve de tous les dirigeants.

481 vues

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *