179 vues

55E SOMMET DE LA CEDEAO A ABUJA

Les grandes décisions des chefs d’Etats ouest-africains

Le président de la République, Patrice Talon a pris part à la 55ème session ordinaire des chefs d’Etats de la Communauté Economique des États de l’Afrique de l’Ouest (Cedeao) qui s’est déroulée à Abuja au Nigeria le samedi 29 juin dernier. Plusieurs interventions dont celles du Président de la République Fédérale du Nigéria, Muhammadu Buhari, par ailleurs, Président en exercice de la Cedeao et du Président de la Commission, Jean-Claude Brou ont marqué la cérémonie.
Dans son allocution, le Président Muhammadu Buhari a exprimé sa satisfaction pour le bon fonctionnement de l’Institution commune ainsi que pour la paix et la stabilité dans la sous-région ouest-africaine. Il s’est aussi réjoui des importantes avancées enregistrées dans le processus d’intégration. Il a cependant noté, qu’en dépit de tous les progrès réalisés, il reste encore des défis sécuritaires à relever, notamment la résurgence des conflits intercommunautaires. À cet égard, il a exprimé sa compassion et celle de l’Institution aux victimes d’actes de terrorisme et de banditisme dans la sous-région et a invité ses homologues à agir non seulement pour mettre fin à ces conflits mais également pour protéger leurs concitoyens. Pour terminer, le Président a encouragé ses pairs à continuer d’œuvrer pour un développement durable dans leurs pays respectifs.
Le Président de la Commission de la Cedeao, Jean- Claude Brou, a, quant à lui, rendu un vibrant hommage au Président Muhammadu Buhari pour son leadership à la tête de la Conférence des Chefs d’Etat et de Gouvernement de la Cedeao avant de le féliciter, lui et le Président Macky Sall du Sénégal, pour leur « brillante réélection » pour un second mandat. Il a ensuite relevé toutes les actions entreprises par la Cedeao pour contribuer à la promotion et à la consolidation de la démocratie dans certains pays membres, notamment au Togo, en Guinée-Bissau et au Bénin.
Au plan sécuritaire, M. Jean-Claude Brou a aussi regretté la multiplication d’actes terroristes dans la sous-région qui ce qui doit davantage interpeller les uns et les autres sur l’urgence de prendre des mesures vigoureuses et appropriées. A cet égard, il a proposé la tenue prochaine d’un sommet extraordinaire dédié à la lutte contre le terrorisme, au Burkina Faso. Pour terminer, il s’est félicité du chemin parcouru, depuis 44 ans, par la Cedeao, dont les réalisations sont aujourd’hui appréciées au-delà des frontières.

Quid de la sécurité

Au cours de cette rencontre, il faut noter également qu’il y a été décidé de renforcer le système sécuritaire des Etats membres pour réduire au maximum les actes de vandalismes que l’on ne cesse de constater dans certains pays membres. Et en ce qui concerne le Bénin, des recommandations à l’endroit des autorités et acteurs politiques ont été faites. D’abord, il faut veiller à ce que tous les griefs liés aux élections soient traités de manière inclusive, légale et pacifique et aussi, il faut promouvoir la conciliation entre tous les acteurs politiques et veiller au maintien de la stabilité nationale. Il faut intensifier également des efforts en vue de bien évaluer la situation postélectorale et de soutenir la réconciliation et la consolidation de la paix.

Sur la monnaie unique

La question de la monnaie unique tant attendu au sein de la communauté n’est pas restée en marge. Le nom ‘’Eco ‘’ a été adopté comme le nom de la monnaie unique de la Cedeao. Ce nom avait été évoqué à l’occasion d’une rencontre des ministres des finances et des gouverneurs des banques centrales de l’espace Cedeao en Côte d’Ivoire à Abidjan en mi-juin.
Il faut souligner aussi que, beaucoup ont été distingués de par leurs œuvres et leadership lors de cette rencontre, en occurrence, le Dr Kofi Annan du Ghana a été présenté à titre posthume avec le prix de l’excellence de la Cedeao 2018 pour les personnalités éminentes, pour son immense contribution aux objectifs de la Cedeao dans le domaine de la sécurité, de la paix et du développement socio-économique.
En outre, le prix d’excellence de la Cedeao pour les arts et les lettres 2018 a été présenté à Germaine Agonie du Sénégal, pour la qualité et la richesse de sa production artistique, reconnue dans plusieurs pays de la Cedeao.
Ce 55ème Sommet a également vu la désignation du Président du Niger, Issoufou Mahamadou, comme nouveau Président en exercice de la Conférence des Chefs d’Etat et de Gouvernement de la Cedeao, en remplacement du Président Muhammad Buhari.
Le nouveau Président de la Cedeao s’est dit honoré pour la confiance placée en lui par ses pairs et s’est engagé à mettre l’accent, au cours de son mandat, sur trois domaines prioritaires, à savoir, la sécurité régionale, la consolidation des Institutions démocratiques et l’intégration économique.

Hubert ADEFALOU

179 vues

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *