620 vues

Exposés dans l’enceinte du champ de foire de la ville de Parakou le samedi 19 mai dernier, 32 engins lourds flambants neufs sont officiellement réceptionnés et présentés à la population parakoise par le conseil municipal avec à sa tête le maire Charles Toko. Cette cérémonie de réception et présentation de ces engins destinés aux travaux d’assainissement dans la ville, s’est déroulée en présence d’une immense foule de population en liesse, de nombreuses personnalités politico-religieuses de la ville et les têtes couronnées. Cette action qui est la première dans l’histoire de Parakou et même du Bénin, vient propulser la troisième ville à statut particulier sur une autre échelle de développement.

Édouard ADODE (Stg)

Composés de: 03 niveleuses Caterpillar 140 G, 02 bulles, 02 bulldozers Caterpillar D7H, 02 compacteurs à rouleaux, 02 pelles mécaniques 320 et 330, 02 chargeuses, 10 camions de 10 roues Renault, 02 portes engins, 01 camion foreurs de 150 mètres de profondeur, 03 camions vidangeurs, 02 camions citernes et 01 camion relais, ces engins acquis sur le budget de la commune sont présentés à la population. Le samedi 19 mai dernier a été marqué par la cérémonie de réception et de présentation de cet arsenal impressionnant jamais acquis par une municipalité du Bénin. Cet exploit a été possible grâce au dynamisme et au pragmatisme du maire Charles Toko qui se présente pour le développement de la commune de Parakou comme «un mal nécessaire », selon les dires de l’honorable Rachidi Gbadamassi.

Quelques camions bernes acquis par la mairie de Parakou

Le maire Charles Toko a profité de l’occasion pour rappeler à l’assistance, l’importance du trio Gbadamassi – Adambi – Toko, qui constitue un véritable levier pour le développement de Parakou. Le préfet du département du Borgou présent à cette cérémonie, n’a pas caché sa satisfaction face à ce grand pas de développement posé par la municipalité et qui permettra à la cité des Kobourou de se hisser au rang des grandes villes du monde. Pour Djibril Mama Cissé cet acte vient démontrer et témoigner « de la détermination, du pragmatisme, de l’objectivité et du dynamisme des autorités politico-administratives de la commune». L’autorité départementale a reconnu au maire Charles Toko des qualités de bon leader, en se référant à John J. Pershing, il déclare, « soyez prêts à prendre des décisions, car c’est la qualité la plus importante d’un bon leader » ; il continue en citant Jean- François Rial, en ces termes «le leadership est le produit d’une personnalité attachante, associé à une force de conviction permettant d’entraîner les autres sur les projets ambitieux». Pour finir son discours le préfet a salué cette complicité qu’on note entre les trois poids lourds politiques de la ville à savoir : Samou Séidou Adambi, Rachidi Gbadamassi et Charles Toko, avant d’exhorter la population à accompagner ce dernier en s’acquittant de leurs impôts et taxes.

Voilà qui vient mettre officiellement Parakou sur la voie de la réalisation des grands travaux de développement, et le propulse sur une autre échelle de développement car, comme on le dit souvent, « la route du développement passe par le développement de la route ».

620 vues

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *