131 vues

Les conflits entre agriculteurs et éleveurs font des blessés à Fô-Bouré

Les populations de Fô-Bouko ont molesté le lundi 09 avril dernier les éléments du commissariat de police de Fô-Bouré dans la commune de Sinendé.

Dans les affrontements, deux (02 ) gendarmes et deux(02) policiers dont le commissaire ont été blessés. Le commissaire a reçu des balles dans une cuisse. A l’origine de cet accrochage selon le chef d’arrondissement de Fô-Bouré Sika Orou Emmanuel, l’arrestation d’un producteur de Fô-Bouré qui n’a pas cru devoir répondre à une convocation pour coups et blessures sur un jeune bouvier dans son champ.

Après l’interpellation du producteur, les populations de Fô-Bouko très remontées se sont mises à battre tous les peulhs de la localité et en ont blessé deux(02).

Certains peuls se sont transportés au commissariat pour demander le secours. Ainsi pour calmer la situation, le chef d’arrondissement Sika Orou Emmanuel de Fô-Bouré, le commissaire et son adjoint ainsi que deux(02) autres éléments se sont rendus dans la localité. Mais les populations furieuses ont attaqué à coup de gourdin les forces de l’ordre.

Molestés et blessés, les éléments ont dû abandonner un véhicule et leurs armes ainsi que les munitions aux mains des populations. Les premiers soins leur ont été administrés au centre de santé de Fô-Bouré.

De retour à Fô-Bouré, le chef d’arrondissement a alerté le maire Akibou Yaya de Sinendé. Ce dernier est venu en renfort avec ses collaborateurs, le commissaire de Sinendé et quelques éléments pour calmer la situation avec des messages d’apaisement pour une cohabitation pacifique entre éleveurs et producteurs.

A l’issue de cette sensibilisation, les populations ont retourné les armes saisies et les munitions et le véhicule abandonné a été finalement ramené à Fô-Bouré.

Le Directeur Départemental Borgou de la Police Républicaine s’est promptement rendu sur les lieux pour apaiser les populations et remonter le moral à sa troupe.

Barnabas OROU KOUMAN, source : Radio Nonsina Fm

131 vues

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *