269 vues

APRES TROIS ANS DE TUTELLE A LA TETE DU BORGOU,

Les résultats de Cissé confirment la clairvoyance de Talon

. La marque du dynamisme dans la discrétion

L’une des réformes majeures qui ont marqué le début du mandat du président Patrice Talon, est la nomination pour la première fois des douze préfets pour les douze départements que compte le Bénin. Ainsi, pour assurer la tutelle des communes du tout nouveau département du Borgou, le président Patrice Talon a porté son choix sur un jeune administrateur civil, jadis secrétaire général de la mairie de Parakou. Djibril Mama Cissé puisque c’est de lui qu’il s’agit, venait ainsi de recevoir une lourde responsabilité et le défi de toute une génération. Mais, trois ans après, les résultats confirment largement que le président Patrice Talon ne s’était pas du tout trompé sur le cas du Borgou.

Edouard ADODE

« Aux âmes bien nées, la valeur n’attend pas le nombre des années », a dit Pierre Corneille, et c’est ce qui se dégage des exploits que réalise depuis le 3 juillet 2016, le premier préfet du Borgou Djibril Mama Cissé.
Après trois ans de tutelle apaisée à la tête des huit communes du Borgou, les résultats du préfet Cissé prouvent à suffisance que le chef de l’Etat Patrice a eu raison de nommer l’ancien secrétaire général de la mairie de Parakou à la tête du plus vaste département du Bénin.

Quelques actions fortes du préfet Cissé

Depuis trois ans, grâce à l’assistance-conseil du préfet à l’endroit des maires du Borgou, plusieurs défis ont été relevés dans maints domaines. Ainsi, dans le domaine de la bonne gouvernance, plus de la moitié des communes du Borgou se retrouve dans le top 20 des communes du Bénin avec en tête la commune de Bembéréké qui est d’ailleurs la première du Bénin en matière de gestion des fonds Fadec au titre de l’année 2017.
Avec dextérité et sagesse, Cissé a réglé cette dernière année plusieurs situations conflictuelles au sein de certains conseils communaux. On peut citer les cas des communes de Pèrèrè de Bembéréké, qui très tôt se sont remises sur le chemin du réel développement.
Depuis trois ans, le préfet Djibril Mama Cissé a marqué de sa présence toutes les grandes manifestations qui se sont déroulées sur son territoire. Une présence qui rassure les différents partenaires et les populations de l’importance que leur accorde le gouvernement. Que ce soit des manifestations des structures privées, religieuses ou publiques, il soutient et affirme l’engagement du Chef de l’État à changer les choses.
Juste après les résultats scolaires très peu reluisants de l’année scolaire 2017-2018, les premières réunions de la Conférence Administrative départementale et du Conseil Départemental de Concertation et de Coordination (Cdcc), se sont penchées sur la situation et ont proposé des mesures dont la mise en application et le suivi rigoureux par le préfet, ont permis de changer les donnes. Déjà les résultats du Brevet d’Etude du Premier Cycle (Bepc) 2019 montrent la pertinence des mesures prises. De son rang de dernier du Bénin en 2018, le Borgou est désormais le premier des douze départements du Bénin pour cet examen en attendant ceux du Cep et du Bac.
Au plan sportif, grâce au soutien moral, physique et financier du préfet à certains clubs de football du département, les Buffles, Béké Fc, Réal Sports et Dynamo de Parakou sont désormais les meilleurs clubs du championnat Béninois de la 1ère et de la 2è divisons. De même, l’autorité préfectorale a salué personnellement l’exploit réalisé par Séidou Fataou Garadima alias Boro face à Black Bomba du Ghana dans le domaine de la boxe et lui a apporté son soutien.
Au plan sécuritaire, le préfet a semé dans le rang des hommes en uniforme une cohésion et une entente qui permettent d’assurer la sécurité des personnes et des biens sans grandes difficultés. Le tournoi de football auquel prennent part les différentes forces de l’ordre, de défense et de sécurité, dénommé Tournoi Inter Force organisé chaque année par l’autorité préfectorale, est d’ailleurs le signe extérieur de cette entente légendaire. De même, Djibril Mama Cissé accorde une attention particulière aux forces de l’ordre qui sécurisent les frontières du Bénin au niveau du Borgou. Raison pour laquelle, il a préféré fêter le nouvel an avec ces dernières, en les rendant visite dans le mois de décembre 2018 avec les bras chargés de vivres.
L’un des actes forts posés par le préfet du Borgou et qui reste gravé dans les mémoires de ses administrés, est la pacification de la commune de Tchaourou pendant les violences post électorales. Avant, pendant et après les élections du 28 avril dernier, le préfet Cissé a usé de sa diplomatie pour la maîtrise de la situation surtout grâce à sa neutralité légendaire. Cette facture lui a permis de mieux gérer la tension et limiter les violences.

Dans le domaine de l’exercice de la tutelle ont note une entente entre le préfet et ses différents maires ce qui permet d’avoir une tutelle apaisée gage d’une bonne mise en œuvre de décentralisation. L’assistance conseil est de mise avec la présence de l’autorité départementale aux côtés des communes à chaque occasion. l’Association pour le Développement des Communes du Borgou (Adécob) bénéficie de l’assistance du préfet, ce qui lui permet aujourd’hui d’être citée parmi les associations intercommunales les plus dynamiques.

Avec le préfet Djibril Mama Cissé, l’administration préfectorale est devenue plus dynamique. La rigueur de mise et les agents satisfait de l gestion du préfet. Les primes et autres avantages régulièrement perçus par les agents, le matériel de travail au point et les conditions de travail nettement améliorées.

Plusieurs autres résultats restent à mettre à l’actif du jeune préfet qui continue de se battre sur d’autres fronts pour le développement du Borgou.
Toute chose qui vient donner raison au chef de la rupture et démontre une fois encore que la jeunesse est capable du mieux si on lui fait confiance.

Joyeux anniversaire à monsieur le Préfet!

269 vues

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *