201 vues

ARRET DU PAIEMENT DES FACTURES D’EAU, D’ÉLECTRICITÉ ET DE TÉLÉPHONE DE L’EX-PRÉSIDENT SOGLO

Fin au gaspillage des ressources de la caisse nationale

Conformément aux dispositions de l’article 8 de la loi n° 2009 portant pension et autres avantages aux anciens Présidents de la République, qui intègre une indemnité pour les frais de consommation d’eau, d’électricité et de téléphone, une note a été envoyé à l’ancien chef de l’État Nicéphore Dieudonné Soglo depuis le 30 août 2017 pour lui faire part de l’anomalie observée à son niveau à ce propos.
En effet, il a été constaté que par erreur, les factures d’eau, d’électricité et de téléphone de l’ancien Président Soglo continuaient d’être assurées par les caisses de l’État. Représentant une figure emblématique de notre démocratie, une lettre lui a été envoyée pour le prévenir de l’arrêt du paiement de ses factures par l’État le 30 août de l’année dernière. Ceci n’a pas été le cas jusqu’à ce que l’on constate l’utilisation peu raisonnable de l’eau, électricité et appel téléphonique par l’ancien président de la République Nicéphore Dieudonné Soglo, amenant à l’application effective des dispositions prévues dans la loi n°2009 relative à cet état de choses.
Même si certaines langues n’approuvent pas cette décision mise en pratique par le gouvernement de Patrice Talon, il faut reconnaître qu’elle est salutaire. Elle est objective, quand on sait que la loi n’a jamais dit que l’État va régler les factures de consommation téléphonique et autres d’un ex Président. Cette décision prise tombe à bien, car l’État pourra utiliser ces fonds à autres fins plus justes. Le sens de l’utilisation raisonnée du bien public est ainsi interpellé.

Maroufatou KAKPO (Stg)

201 vues

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *