534 vues

Charles Toko au cours de sa présentation

Prendre part à l’atelier de lancement de la préparation du document du projet Régional d’Appui à la Gestion Durable des déchets et de réduction des émissions des Upops et mercure dans les pays de l’Uemoa. Tel est l’objectif d’un projet qui regroupe le Bénin, le Burkina-Faso, le Mali, le Niger, le Sénégal et le Togo. Le maire de la ville de Parakou Charles Toko accompagné d’une forte délégation a présenté à cet atelier, un exposé sur la situation de la gestion des déchets solides et ménagers dans sa commune ce jeudi 10 mai à Lomé.

Barnabas OROU KOUMAN

La gestion des déchets solides et ménagers dans la ville de Parakou tient à cœur au maire Charles Toko et son équipe. Depuis son avènement à la tête de la troisième ville à statut particulier du Bénin, le génie béninois n’a cessé de fournir des efforts pour offrir à ses populations un cadre de vie saint pour leur assurer une bonne santé. Cependant, ces efforts bien que louables, sembles ne pas combler les attentes de l’édile de Parakou. D’où le besoin de recourir à des aides extérieures.

C’est justement dans l’optique d’obtenir des partenaires pouvant accompagner ses nobles ambitions d’assainissement que Charles Toko a conduit une délégation au siège de la Banque Ouest Africaine de Développement (Boad) à Lomé au Togo. C’est dans le cadre de l’atelier régional d’Appui à la Gestion Durable des Déchets et de Réduction des Emissions des Upops et Mercure dans les pays de l’Uemoa.

A cet atelier, le maire de Parakou a présenté devant les délégations de plusieurs pays de l’Uemoa et des experts de la Boad, une communication sur l’état de la gestion des déchets solides et ménagers dans la ville de Parakou. L’autorité municipale a exposé la situation de ce secteur avant son arrivée, les efforts fournis depuis son élection et les perspectives.

Par ailleurs, Charles Toko a plaidé pour l’octroi à sa commune, d’un financement du Fonds de l’Environnement Mondiale (Fem). Ce financement selon lui, devrait lui permettre de mener à bien sa politique dans le secteur crucial d’assainissement de sa ville.

Vu l’engagement manifeste du maire Toko et son équipe à régler la question d’assainissement de la ville de Parakou et l’effort fourni en si peu de temps, un financement sera non seulement une reconnaissance, mais également un signe d’encouragement aux efforts d’une autorité qui tient à changer l’image de sa ville et la hisser au rang des villes les plus attrayantes de la sous-région.

Bonne chance au maire Charles Toko et son équipe

534 vues

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *