156 vues

CAN EGYPTE 2019

Les Ecureuils terminent en beauté

. Une page historique vient d’être ouverte

Terminus. L’aventure s’arrête pour les Ecureuils du Bénin. Face aux lions de la Téranga le mercredi 10 juillet dernier, les poulains du sélectionneur français Michel Dussuyer ont cédé. Ce match comptant pour les premiers quarts de finale de la 32e édition de la Coupe d’Afrique des Nations (Can), Egypte 2019 s’est soldé par le score étriqué de (1-0) entre les deux formations. Ainsi, malgré la défaite, les béninois peuvent se réjouir du parcours triomphal de leur onze national qui a réalisé une très belle Can en passant au second tour et aux quarts de finale. Historique.

Wahabou ISSIFOU

2-2 face au Ghana, 0-0 contre la Guinée Bissau et 0-0 avec le Cameroun, les béninois n’attendaient pas mieux de leur équipe. Pourtant devant les géants de l’Afrique, les Ecureuils n’ont pas tremblé et ont réussi à passer au second tour. C’était déjà suffisant à voir l’adversaire qui était en face pour la suite de la compétition. Les Lions de l’Atlas autrement bêtes noires des Ecureuils qui s’étaient imposés 1-0 à l’aller et 5-0 au retour pendant les éliminatoires de la coupe du monde 1994, 4-0 lors de la Coupe d’Afrique des Nations (Can) 2004, en phase de groupes, 3-1 et 6-1 lors de leurs deux matchs amicaux en 2008 et 2014. Mais pendant les huitièmes de finale de cette Can, les Ecureuils étaient les premiers à mettre le but avant de se faire rattraper. Malgré la taille de l’adversaire, les Ecureuils ont pu tirer leur épingle du jeu après les séances de tirs aux buts, ce qui les qualifiait pour les quarts de finale. Une satisfaction de plus car c’était également héroïque cet exploit.
Aux quarts de finale avec les Lions de la Téranga, la chance n’a pas sourire. Malgré sa résistance, le Bénin a finalement courbé l’échine (1-0). Ainsi, il est disqualifié de la 32e Coupe d’Afrique des Nations, Egypte 2019.
Comme bilan, c’est sans nul doute la meilleure Can de toute l’histoire du Bénin pour le moment. Les attentes ont été comblées et le Bénin devient désormais ainsi une grande Nation de football. On peut en être fier. C’est une nouvelle page de l’histoire qui s’ouvre donc.

Quotidien Daabaaru, leader de la presse écrite dans le septentrion 

 

156 vues

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *