250 vues

Le préfet Djibril Mama Cissé, le premier adjoint au maire de Parakou Ibrahim Chabi Mama et le DDESFTP Ayouba Garba, en tête de peloton lors de la marche

. Le préfet Djibril Mama Cissé félicite Ayouba Garba

Les travailleurs de la Direction Départementale des Enseignements Secondaires, Technique de la Formation Professionnelle (Ddestfp) du Borgou ont organisé ce 1er mai une marche de cœur le long de certains axes routiers de la ville de Parakou. Cette démarche spéciale qui visait à renforcer la santé des travailleurs d’une part et d’autre part, créer une convivialité entre les travailleurs a connu la participation de Djibril Mama Cissé, préfet du Borgou, Chabi Mama Ibrahim, Premier Adjoint au Maire de Parakou et bien évidemment celle de Garba Ayouba, Directeur Départemental des Enseignements Secondaires de la Formation Technique et Professionnelle du Borgou.

Barnabas OROU KOUMAN et Kassim MAMA (Stg)

Ddepstfp, main-d’œuvre, Rond point Papini, Marché Nima, Stade municipal, Place Bio Guerra et Place Tabéra. C’est là le trajet, long d’environ 5 Km, qui a vu défiler le personnel de la Ddestfp du Borgou. Une façon spéciale pour marquer la célébration de la fête du travail dans la ville de Parakou. Pour Garba Ayouba, cette marche fait suite à la requête des travailleurs de sa direction afin de se démarquer de la grande masse. «  Le personnel avait émis le vœu, lors de la cérémonie de présentation des vœux de nouvel an, d’organiser une marche du cœur sur 5 semaines pour célébrer le travail » a-t-il tenu à préciser. Une requête que les autorités ont jugée juste et nécessaire.

« Nous ne pouvons pas énumérer tous les bienfaits du sport » a laissé entendre Chabi Mama Ibrahim, Premier Adjoint au Maire de Parakou représentant le maire Charles Toko pour justifier sa présence aux côtés du personnel de la Ddestfp.

Une position partagée avec l’autorité départementale, Djibril Mama Cissé, Préfet du Borgou. Selon lui, le travail prend la majeure partie de la semaine. Il fallait donc pour cette raison trouver un créneau pour se détendre et créer un espace de convivialité pour les travailleurs. « Nous disposons cinq jours sur sept pour le travail. La direction a certes des responsabilités à honorer. Je crois qu’il est tout au moins nécessaire de créer un espace de convivialité pour les travailleurs pour que ceux-ci reprennent force pour être plus rentables », affirme
Mama Cissé devant les marcheurs.
Il a en aussi profité pour exprimer sa satisfaction, féliciter et encourager le Ddestfp Borgou. « L’inspecteur Garba Ayouba est l’un de mes meilleurs directeurs. Il est travailleur, prompt et très endurant » a-t-il confessé.

Pour Garba Ayouba, ses performances sont la résultante d’une équipe dévouée à la tâche et soumise à ses enseignements. C’est également le fruit d’une collaboration avec une hiérarchie disponible et à son. Selon lui, ses performances sont à l’actif de ses collaborateurs et le mérité revient aux autorités hiérarchiques.

Le Directeur Départemental des Enseignements Secondaires de la Formation Technique et Professionnelle du Borgou et les organisateurs de cette marche ont voulu faire d’une pierre deux coups. « La marche de ce matin a d’abord pour but de rendre le personnelle sain physiquement et psychologiquement pour garantir de meilleurs rendements pédagogique dans le département du Borgou. Ensuite, nous voulons créer une ambiance de famille et de convivialité pour d’avantage assainir les relations interpersonnelles. Tout en festoyant ainsi, nous voulons améliorer la performance de l’école dans le Borgou conformément au Programme d’Action du Gouvernement », confie Garba Ayouba.

Les autorités départementales ont voulu ainsi donner une empreinte qui sera féconde pour l’école béninoise tout en célébrant le travail.

250 vues

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *