243 vues

Enfin un hôtel de ville digne du nom

. Bio Sarako Tamou confirme ses qualités de développeur hors pair

. La cité de l’or blanc révélée

Première commune productrice du Coton au Bénin, l’édifice qui servait d’hôtel de ville pour la cité des Banigansè était une insulte aux efforts des braves populations qui contribuent énormément à l’économie nationale. Bio Tamou Sarako, jeune maire de cette commune, n’a jamais digéré cet état de choses. Il s’est donc lancé le défi d’ériger un hôtel de ville digne du nom pour sa commune. C’est désormais chose faite. Banikoara dispose, d’un hôtel de ville de type R+1 d’une valeur estimée à trois cent-soixante dix millions (370.000.000) de francs CFA. L’inauguration de ce joyau a eu lieu le samedi 26 mars dernier, en présence de l’autorité préfectorale Mouhamadou Moussa, de l’honorable Renée Bagoudou, des conseillers communaux, locaux et des populations venues nombreuses témoigner de leur reconnaissance au jeune maire et son conseil.

D’un coût global estimé à plus de trois cent soixante dix millions (370000000) de francs CFA, la réalisation de ce joyau a été entièrement financé par le fond FADEC non affecté 2014/2015. Construit sur le modèle de Rhé de chaussé, ce bâtiment comporte onze (11) bureaux au Rhé et huit (8) à l’étage. Pour le maire de Banikoara Bio TAMOU SARAKO, c’est le fruit d’un travail acharné de l’ensemble du conseil communal qui a donné ce résultat. Il a d’abord salué l’effort de ses prédécesseurs qui ont œuvré inlassablement à la concrétisation de ce rêve. Il a en suite exprimé toute sa joie et sa gratitude envers tout ceux qui ont contribué pour la réalisation de cet édifice. Enfin, il s’engage à œuvrer pour le rayonnement de sa commune.
En procédant à la mise en service de cet hôtel de ville le préfet de l’Alibori Mouhamadou Moussa a salué le dynamisme du conseil communal de Banikoara et en particulier le maire grâce à qui le rêve est devenu une réalité. C’est pourquoi il réaffirme au conseil communal de Banikoara l’accompagnement du gouvernement du président Patrice TALON.

Pour qui sait combien la construction de cet édifice tenait aux populations de la commune de Banikoara, le jeune maire vient ainsi de confirmer son sens très élevé de développement, son amour pour sa commune et ses compétences à créer les conditions d’un développement durable.

Il va sans dire que ce joyau, qui offrira aux agents de la mairie des conditions optimales de travail, contribuera à l’amélioration des performances de l’administration communale

Bravo à Bio Sarako Tamou.

 

Barnabas OROU KOUMAN

243 vues

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *