138 vues

Plus de stationnement anarchique dans la ville de Toko

Le maire de la commune de Parakou a procédé, le vendredi 13 avril dernier au lancement du démarrage des activités des véhicules poids lourds de Parakou. Ce deuxième parking vient à point nommé car il viendra réduire les multiples accidents observés dans la ville à cause des stationnements anarchiques des véhicules poids lourds. C’était en présence des différentes autorités municipales, les adjoints au maire, les chefs d’arrondissements, du directeur général de l’Agetip, du président de l’association de développement Tem Bii et des populations des quartiers environnants, que la cérémonie a eu lieu sur le site de la Société Nationale des Transports du Niger (SNTN) qui abritera le parking.

Wahabou ISSIFOU

Faire de la ville de Parakou une vitrine du septentrion et éviter les stationnements anarchiques des camions gros porteurs sur les axes routiers de la commune de Parakou. Tel est l’objectif qui a motivé le maire Charles Toko et son conseil a lancé le vendredi 14 avril dernier le démarrage des activités du deuxième parking Nord de regroupement des véhicules poids lourds de Parakou sur le site de la Société Nationale des Transports du Niger (SNTN) dans le troisième arrondissement qui l’abritera désormais.
C’est l’Agence d’Exécution des Travaux d’Intérêt Public au Bénin (Agetip-Bénin), sur la base de la convention qui la lie à la mairie de Parakou, qui a été autorisée, à aménager ce site et à l’exploiter aux fins de mise en service du parking.
Ce site de la SNTN, couvre une superficie de six hectares environ. Au terme des travaux, il disposera de toutes les commodités requises et offrira des services conformes aux standards internationaux. Il sera essentiellement composé : d’un espace de stationnement d’environ 230 camions, entièrement nivelé, d’un bâtiment administratif, d’une double-cabines de contrôle située entre les portails d’entrée et de sortie, de six logements collectifs de huit places chacun, d’un bar restaurant, des toilettes communes de cinq douches-latrines et douches, d’un groupe électrogènes de 60 KVa, d’un système mixte d’échange et de fonctionnement des équipements nécessaires, d’un système d’alimentation en eau potable, d’une clôture élevée à moitié en maçonnerie et surmontée par des fils de fer barbelés, d’un système de vidéosurveillance, d’une station service et d’un garage de réparation.
Les tarifs applicables ne diffèrent pas de ceux pratiqués sur le parking de Kikparé. La taxe de stationnement est fixée à deux mille (2000) francs Cfa par entrée par gros porteur, et le droit de parking s’élève à trois mille (3000) francs Cfa par gros porteur.
Le chef du troisième arrondissement, Moustapha Orou Gankou, a, remercié le maire et son conseil pour leur engagement pour le développement de la commune de Parakou. Pour lui ce lancement des travaux, évitera certainement les stationnements anarchiques des véhicules gros porteurs. « …Parakou mérite d’avoir mieux qu’un seul parking gros porteurs »a-t-il indiqué tout en félicitant le maire pour le vent du développement durable qu’il insuffle au sein de ses administrés.
Pour le représentant du collectif des gros porteurs, Moctar Boukari ; c’est un ouf de soulagement. Il a ensuite demandé au directeur de l’Agetip- Bénin, que les travaux soient accélérés pour le bonheur des transporteurs tout en remerciant le maire et son conseil pour leur dynamisme.
Raymond Adékambi, directeur de l’Agetip-Bénin, a dans son allocution, remercié le président Patrice Talon pour avoir ramené de l’ordre dans le pays, ce qui a permis le démarrage d’une exploitation normale du parking de Kikparé. Pour lui cette cérémonie s’inscrit dans la droite ligne de la volonté ferme de la municipalité de faire respecter le nouveau plan de circulation des véhicules poids lourds dans la ville de Parakou. « Elle marque un pas décisif dans la mise en œuvre de ce plan en ce sens que le parking Nord…, vient en renfort à celui de Kikparé au sud pour augmenter la capacité d’accueil , de stationnement et de regroupement des véhicules poids lourds au sein de la ville » a-t-il signalé en indiquant qu’une vingtaine de barrières de limitation de hauteur sur les grands carrefours de la ville sera réalisé pour le bonheur des populations.
Le deuxième adjoint au maire, Boni Douarou, représentant le maire, a, indiqué que plusieurs raisons fondamentales justifies l’emplacement du parking en ces lieux. La première est que le développement de la ville de Parakou ne permet plus de l’à peu près en certaines choses. « On ne saurait continuer de voir les camions garer pêle-mêle avec son corolaire d’insalubrité et d’accidents »a-t-il fait savoir en indiquant que c’est le site de Sntn qui est le plus approprié pour abriter le parking. Il a enfin rappelé au directeur de l’Agetip, d’utiliser son pragmatisme pour que ce domaine redevienne un lieu de vie humaine joyeuse qu’on lui connaissait par le passé à savoir, opportunités d’emploi, lieu de distraction, lieu d’échanges commerciaux etc.

138 vues

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *