359 vues

DERNIERS JOURS DU RAVIP

Djibril Mama Cissé au cours de son enrôlement

L’énième appel du préfet Cissé aux retardataires

L’opération du Recensement Administratif à Vocation d’Identification de la Population (RAVIP) tire à sa fin après plus six mois de mise en œuvre. En raison des avantages qu’offrira la carte Ravip, Djibril Mama Cissé, préfet du Borgou, a, à travers un communiqué radio, lancé un appel vibrant à l’endroit de ses administrés retardataires afin que ceux-ci se rendent dans les centres d’enrôlement pour l’opération.

✍ Barnabas OROU KOUMAN (BOK)

C’est en bon berger que le préfet du Borgou, Djibril Mama Cissé prêche le Ravip et invite les derniers citoyens qui ne se sont pas encore fait enrôler dans le cadre de la réalisation du recensement administratif à vocation d’identification de la population (Ravip) à s’exécuter. La population a encore, en effet, un peu plus de dix jours pour pouvoir se faire enregistrer. Dix jours qui sont décisifs pour le Bénin à en croire le préfet, Djibril Mama Cissé. Car selon lui, Les bienfaits du Ravip sont incommensurables. La carte Ravip est non seulement nécessaire pour le citoyen, mais elle permettra de booster le décollage économique de la nation. « L’objectif du Ravip est d’offrir un mieux-être à toutes les béninoises et à tous les béninois », peut-on lire dans un communiqué signé du préfet du Borgou. Il lance également un cri de coeur à l’endroit des différentes autorités locales à divers niveaux, les faiseurs d’opinion et la presse à mettre la main dans la pâte pour la réussite de l’opération, « je demande aux maires des communes du Borgou, de mettre à contribution les élus communaux et locaux ainsi que les crieurs publics et les radios locales afin de susciter la mobilisation et l’enrôlement des retardataires ».
Dans ce même communiqué, l’autorité préfectorale du Borgou a adressé un remerciement tout particulier à l’équipe technique de suivi du Ravip, aux agents recenseurs, aux élus communaux et locaux, aux leaders d’opinion et la presse pour leur disponibilité et le sens élevé de patriotisme dont ils ont toujours fait preuve depuis le démarrage de cette opération.
Il va sans dire que la jeune autorité du Borgou est décidée à voir toutes les populations de son département se faire enregistrer dans la base de données du Ravip. C’est la preuve que le Borgou a une autorité de grande carrure qui pense au bien-être de ses administrés.
Pour répondre à ce souci du préfet Djibril Mama Cissé, tous les citoyens résidant dans le Borgou ont le devoir et l’obligation morale de se faire enrôler.

359 vues

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *