300 vues

DESTRUCTION DES INFRASTRUCTURES SCOLAIRES À SEGBANA

Quand l’ignorance se transforme en incivisme

Encore quelques jours, et les écoles vont rouvrir leurs portes. Les préparatifs vont bon train dans tous les sens. Cependant, les écoliers et responsables de certaines écoles publiques de la commune de Ségbana ne savent à quel saint se vouer. Et pour cause, certaines de leurs salles de classes ont été détruites par des individus non encore identifiés.

Selon les informations recueillies sur la page facebook de Fm Bioguerra, ces écoles ont vu leurs portes, fenêtres et autres matériels emportés par des hommes sans foi ni loi laissant les salles de cours à la disposition de tout le monde. D’ailleurs les images de ces écoles saccagées en disent long. Le constat est amer sur les lieux.

Comment peut-on comprendre que des infrastructures réalisées à grand frais grâce aux revenus des activités champêtres et le commerce des populations, et qui ne résolvent pas encore le déficit d’infrastructures dans les écoles, soient soumises à de tels actes ? C’est bien dommage quand on sait que ce sont leurs progénitures qui sont appelés à acquérir la connaissance dans ces lieux. Les auteurs de cet acte qu’on peut qualifier d’incivisme seront les seuls à se mordre les doigts quand les conséquences surviendront.

Cet acte d’incivisme qui s’est produit à la veille des rentrées interpelle les acteurs du système éducatif dans cette commune. Ainsi, les autorités au sommet de l’État et celles locales sont appelées à prendre des dispositions idoines pour garantir une année scolaire apaisée aux élèves de ces écoles vandalisées qui ne demandent que le droit de s’instruire.

Wilfried AGNINNIN

300 vues

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *