479 vues

DIALOGUE POLITIQUE AU BENIN

Les Fcbe redoublent de vigilance

Conviées pour le 10 octobre prochain par le chef de l’Etat Patrice Talon dans le cadre du dialogue politique annoncé afin de décrisper le climat sociopolitique au Bénin, les Forces Cauris pour Bénin Emergent (Fcbe) émettent des réserves par rapport à leur participation à cette rencontre. Parmi les préalables qu’exige ce parti avant de prendre part à cette rencontre, on note assez de points qui démontrent combien ce parti est devenu très méfiant envers le chef de l’Etat Patrice Talon. Même si parmi les exigences des Fcbe, certaines semblent être teintées d’utopie et d’exagération, deux d’entre-elles méritent attention pour un jeu franc.

La première est celle relative à la connaissance des points inscrits à l’ordre du jour avant cette rencontre. Il est vraiment important de savoir d’avance, les sujets qui seront débattus au cours de cette rencontre qui a l’allure d’une mini-conférence des forces vives de la Nation afin que chaque parti puisse se préparer en conséquent et savoir quels délégués envoyés. Ce qui permettra d’avoir des débats sérieux et approfondis capables de déboucher sur des résolutions pour remmener la paix dans le pays.

L’autre doléance des Fcbe qui démontre leur volonté de voir cette rencontre réussie, c’est-à-dire aboutir à de véritables solutions à l’impasse actuelle que traverse la classe politique béninoise, est l’exigence d’un médiateur neutre. Ainsi, tout comme lors de la conférence des forces vives de la Nation de février 1990, le clergé pourra bien jouer ce rôle pour un dialogue responsable avec des participants qui se sentiront sur le même pied d’égalité. De même, la présence des têtes couronnées à cette rencontre pourra également permettre d’instaurer et de garantir un climat apaisé et serein pour les discussions.

Alors, pour sauvegarder la cohésion et l’unité nationale, le chef de l’Etat Patrice Talon doit prêter une oreille attentive à ces doléances des Fcbe afin que le 10 octobre soit effectivement une aube nouvelle pour la classe politique béninoise.

Edouard ADODE

479 vues

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *