145 vues

DON DE VIVRES AUX PERSONNES ÂGÉES À PARAKOU

Marcel Bocovo en bon samaritain

L’Ong « regard vers nos communautés » en collaboration avec l’archidiocèse de Parakou a honoré le samedi 15 juin dernier, les personnes du troisième âge de la cité des Kobourou. C’était à travers une cérémonie fort simple que ces personnes ont reçu des vivres des mains du fondateur de ladite Ong Marcel Alain Bocovo à l’archevêché de Parakou.

Wilfried AGNINNIN

Les personnes du troisième âge jouent un rôle prépondérant dans la société. D’ailleurs, elles sont les derniers recours de la jeunesse en matière de l’éducation et de la préservation de la paix. Et pour qu’elles jouent convenablement ce rôle, il faut qu’elles soient bien traitées et aimées de la société. C’est au regard de tout cela que, l’Ong ‘’regard vers nos communautés’’ et l’archidiocèse de Parakou se sont donné la main pour honorer cette couche de la société. Une initiative qui entre dans le cadre d’une part, de la célébration de la journée mondiale de lutte contre la maltraitance des personnes du troisième âge, et d’autre part des 75 ans de jubilé d’évangélisation de Parakou.

Pour le fondateur de l’Ong ‘’regard vers nos communautés’’ Marcel Alain Bocovo, la vision de son organisation est d’assister les personnes âgées dans leur vie quotidienne par des kits composés de riz, maïs, spaghettis, sorghos et de pagnes. Selon le donateur, plus de 30 personnes sans distinction de religions sont été honorées. A travers cette générosité, l’Ong entend préserver l’unité dans le rang des personnes du troisième âge. « Il faudrait que la jeunesse sème l’amour, le partage et l’assistance aux personnes âgées », a-t-il invité. Des perspectives sont envisagées à l’intention de cette couche, dont la construction d’une maison de retraite et l’assistance aux malades. Ceci en collaboration avec ses partenaires.

Selon le Vicaire général de l’archidiocèse de Parakou Ernest Déguénonvo l’église catholique s’est retrouvée avec les personnes âgées afin de leur témoigner les valeurs et les rôles qu’elles jouent dans la société. « Comme vous le savez si nos maisons tiennent, si la tradition se perpétue, si les valeurs et les mœurs perdurent dans notre société nous le devons à ces personnes qui transmettent l’héritage de nos aïeux », a-t-il reconnu. Il a, par la suite, invité ces personnes à vivre de façon saine et sereine, car, selon lui, le troisième âge n’est pas une maladie c’est plutôt une grâce et une bénédiction de Dieu.

Les bénéficiaires ont salué ce geste à leur endroit avant de prier pour les donateurs.

Un repas copieux entre les bénéficiaires et les donateurs a mis un terme à cette cérémonie. Le rendez-vous est pris pour l’année prochaine au centre Al-Houda de Parakou.

Quotidien Daabaaru, leader de la presse écrite dans le septentrion

145 vues

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *