246 vues

ÉDITO

Quand Soglo complique la tâche à Léhady!

L’avènement de Patrice Talon au pouvoir semble être l’ouverture de la boîte de Pandore dans la famille Soglo. Car depuis la première année de Talon jusqu’à ce jour, les maux se sont enchaînés dans cette famille jusqu’à faire perdre le fauteuil juteux de la mairie de Cotonou au fils tout puissant avec à la clé une poursuite judiciaire. Ce qui d’ailleurs a poussé le fils à prendre ses jambes à son cou afin d’échapper à la prison.

Face à cette situation inconfortable du fils chéri, Soglo père comptant sur son éloquence d’Hercule ne cesse de multiplier des actions tantôt pacifiques tantôt violentes dans une lutte de défense du cas du fils, déguisée en lutte de défense de la jeunesse béninoise. Une fois que ses pressions à l’intérieur du pays ont été vaines, il aurait essayé d’asphyxier le pays à l’international. Ce qui aussi s’est révélé comme un coup d’épée tranchante dans l’eau. Dans toutes ses démarches, l’ancien président reste attaché à un seul désir celui d’une loi d’amnistie pour que les  » exilés politiques » puissent rentrer. Même dans sa dernière correspondance adressée au président Patrice Talon, il a une fois encore insisté sur cette fameuse loi de ses rêves.

L’ancien président serait-il en train d’encourager l’impunité ? Pourquoi ne peut-il pas doper le moral à son fils afin que celui-ci vienne répondre de ses actes devant la justice de son pays ?

Ce serait plus honorable pour la famille Soglo que l’ancien maire Léhady Soglo mène la bataille juridique et la gagne puisqu’il se pourrait qu’il soit victime de fausses accusations d’adversaires politiques tapis dans l’ombre. Cette victoire serait plus belle que son retour au pays par l’entremise d’une loi d’amnistie négociée par son père.

Alors, il va falloir que l’ancien président Nicéphore Dieudonné Soglo change de stratégie afin de faciliter la tâche à Léhady Soglo qui visiblement est fatigué de vivre dans l’hexagone loin des berceuses de sa tendre mère Rosine.

Edouard ADODE

246 vues

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *