169 vues

EDITO

Talon, toujours dans l’offensif!

Le jeudi 5 septembre dernier, le président Patrice Talon a rendu public sa nouvelle équipe gouvernementale. Désormais, le chef de l’Etat Patrice Talon composera avec 24 ministres. Le chantre de la rupture a simplement maintenu l’ossature de sa première équipe avec quelques modifications pour plus d’impacts.

Contrairement à ce que plusieurs béninois pensaient, le président Talon est resté fidèle à sa stratégie offensive, c’est-à-dire engager des actions fortes pour déstabiliser les adversaires politiques. Ainsi, ce quatrième gouvernement de la rupture et du nouveau départ ne comporte que les éléments des deux chapelles politiques fidèles au chef de l’Etat. Aucun appel n’a été fait aux autres partis qui s’attendaient à des offres de la part du chef de l’Etat.

Alors, avec ce nouveau gouvernement les béninois doivent s’attendre à plus d’actions musclées dans plusieurs secteurs pour plus assoir l’autorité de l’Etat. Car, point besoin de démontrer la fougue avec laquelle le ministre Hèhomey intervenait face aux adversaires politiques du chef de l’Etat lors de son premier passage au sein de l’équipe gouvernementale. De même, la fidélité sans faille de Jean Michel Abimbola au prince qu’il sert, n’est plus à démontrer. Ainsi, dans le domaine de la culture, il continuera contre vents et marrées les réformes pour plus de sérieux dans ce secteur longtemps caractérisé par une anarchie qui ne disait pas son nom.

Toujours dans sa stratégie offensive deux pions ont été placés dans cette nouvelle équipe pour semer de la peur et de la zizanie dans le rang de l’opposition. Le premier pion qui pourrait semer de la confusion au sein de l’opposition est la nomination d’Eléonore Yayi qui visiblement devrait appartenir au parti de l’ancien président Boni Yayi, même si le secrétaire général de ce parti dément le fait. Le deuxième pion déstabilisateur de certains ténors de l’opposition est le ministre Alain Orounla récemment avocat de Komi Koutché à Madrid et de Sébastien Ajavon dans plusieurs dossiers.

Désormais, maître Orounla est le défenseur de Talon et de son gouvernement entant que porte-parole de cette nouvelle équipe. Avec la présence de cet homme dans le gouvernement de la rupture, l’étau pourrait se resserrer facilement contre ces hommes politiques ardemment recherchés par la justice de leur pays.
Par conséquent, avec cette équipe, Talon ne fera de cadeau à qui que ce soit.

Edouard ADODE

169 vues

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *