496 vues

ÉDITO

Togbonon face au trésor du paradis!

Tous les biens de Dieu sont dans le trésor céleste. C’est pour cela que Jésus recommandait à ses disciples de ne pas amasser des richesses sur la terre là où la teigne et la rouille pourront les détruire, où le voleur pourra voler. Mais il a invité ces derniers à amasser leurs richesses dans leur trésor au ciel là où ni teigne, ni la rouille et même le voleur ou aucune main humaine ne pourront atteindre depuis la terre. Par conséquent, le trésor le plus sûr et le plus sécurisé est celui de Dieu c’est-à-dire celui du Paradis.
Le Bénin étant une terre particulière a vu dieu descendre sur elle et y vivre précisément à Banamè. Ce dieu en la personne de Parfaite alias Daagbo, un dieu des seins et non des saints, se proclamant dieu esprit saint, créateur du ciel et de la terre.
Ayant annoncé aider ses  »petits fils » à travers de gros prêts sans intérêt à partir de son trésor, le procureur spécial près de la Cour de Répression des Infractions Économiques et du Terrorisme (Criet) Ulrich Gilbert Togbonon aurait ordonné que les comptes de dieu de Banamè soient gelés. Puisque le procureur serait en train de craindre un désastre financier à l’instar d’Icc-service qui a eu à causer assez de dégâts en son temps et dont les séquelles sont encore visibles dans la société.
Face à cette situation peu ordinaire qui ne peut que se produire sur la terre de Houégbadja, on se demande comment un humain comme Togbonon a su et jusqu’à mettre la main sur le trésor du paradis. Puisque selon les enseignements de la religion chrétienne, le trésor de Dieu est inviolable par l’homme à cause de la sécurité qui y est assurée à plus de 200%!
Si les comptes de dieu sont effectivement gelés par un homme comme Togbonon, alors la révélation du pasteur Dimon devant la Criet serait en train de s’avérer. Ce pasteur qui interpellé dans l’affaire Icc-service a certifié l’origine divine de la Criet. Par ailleurs, on retiendra qu’au Bénin, il existe une cour qui juge dieu et  »un procureur divin » capable de mettre la main sur le trésor du paradis.
Ce n’est ni un conte des nuits de pleine lune, ni un mythe des dieux et des Titans, c’est bel et bien une histoire réelle qui se passe présentement au 229.
C’est aussi ça le Bénin révélé !

Edouard ADODE

496 vues

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *