114 vues

ÉDITO

Un écureuil trois lions!

La 32e coupe d’Afrique des nations restera écrite en lettres d’or dans les annales du football du Bénin. Puisque cette phase finale de cette messe continentale a permis à l’équipe béninoise de se révéler effectivement à la phase du monde.
Après leur qualification à cette Can, le tirage au sort a placé les Écureuils dans une poule où ils partent outsider parce qu’ils doivent jouer face aux grandes équipes du continent, telles que le Ghana et le Cameroun. Mais, contre toute attente le Bénin a tenu en échec toutes ces équipes.
Le paradoxe. Ce paradoxe des rencontres du Bénin ne réside pas uniquement dans son palmarès peu enviable face à ces équipes qui le dépassent de très loin en ce qui concerne les statistiques footballistiques. Mais le nom que porte l’équipe béninoise face à certains de ses adversaires crée plus d’étonnement que les résultats de ces matchs.
Ainsi, en phase de poule, les Écureuils ont eu à faire face aux Lions Indomptables. De cette rencontre, les lions s’en sont sortis avec multiples traces de griffes des rongeurs. Mais comme par ironie du sort, en sortant mystérieusement de cette poule, les Écureuils croisent sur leur chemin un autre troupeau de lion aussi plus redoutable que le premier. Les rongeurs de Michel Dussuyer doivent batailler contre les Lions de l’Atlas pour espérer continuer l’expérience égyptienne. Mais hélas ! Les rongeurs n’ont même pas bronché face à ces fauves qui ont méconnu pendant plus de 120 minutes les animaux qu’ils avaient en face d’eux. Ce deuxième troupeau de lion a été asphyxié avant d’être dispersé par les Écureuils visiblement animés d’une force extraordinaire. Même la ruse du renard enragé n’a pu sortir les lions de l’Atlas des griffes des écureuils.
Après cette rude bataille, comme par instinct grégaire de fauve, un troisième troupeau de lion surgit. Ce sont les Lions de la Téranga. Ces lions tenteront d’essuyer l’affront jeté sur leur espèce dans les deux derniers combats successifs. Cependant, les écureuils ne sont pas encore sur le point d’abdiquer.

Edouard ADODE

114 vues

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *