365 vues

Le siège de l’Association pour le Développement des Communes du Borgou (Adecob) à N’Dali, a abrité le mardi 15 mai dernier, un atelier de plaidoyer à l’endroit des acteurs communaux partenaires du programme Equité et Qualité dans l’Education pour le Développement des Compétences (EQuDeC). Une occasion pour présenter le bilan de ce projet qui compte déjà quatre années d’exécution, et plaider pour la pérennisation des bonnes pratiques.

Barnabas OROU KOUMAN & Maroufatou KAKPO (Stg)

L’éducation est la base du développement de toute nation. C’est sur cette vision que le Laboratoire d’Analyse Régionale et d’Expertise Sociale (Lares) met en œuvre depuis 2014 le projet EQuDeC financé par la Coopération Suisse.
En effet, quatre ans après la mise en œuvre des différentes initiatives, des résultats en sont ressortis grâce aux bonnes pratiques acquises par les acteurs à divers niveaux. Ainsi, en vue de susciter l’engagement de ces principaux acteurs du système pour la poursuite des bonnes pratiques et la mise en place des stratégies pour relever les défis de l’éducation de base dans le Borgou, le Lares a planifié une session de plaidoyer.

La cérémonie d’ouverture

L’atelier a officiellement été lancé par le représentant du préfet du Borgou Euphraïm Lémou. Reconnaissant que, « les problèmes du système éducatif se posent avec acuité… dans le département du Borgou », il pense que, « les résultats du projet EQuDec, combien important, méritent d’être dupliqués, étendus et pérennisés ». Pour y arriver, le représentant du préfet du Borgou ajoute qu’il faut l’engagement des uns et des autres, surtout des élus locaux, communaux et municipaux à mobiliser plus de ressources financières. Avant lui, étaient passés au pupitre, le président de l’Adecob et le représentant du Lares.
Pour Oumarou Lafia, président de l’Adecob et maire de la commune de Nikki, « le besoin de réunir les responsables et acteurs de développement à la base du système éducatif se trouve justifié aujourd’hui face aux nombreux défis qui se posent aussi bien à l’État central, qu’à chacune de nos communes ». Tout en exposant les attentes de l’atelier, le président de la faîtière des communes du Borgou a manifesté toute sa reconnaissance et gratitude à l’endroit du Lares et la coopération Suisse.
Quant au représentant du Lares, cet atelier, « permet de faire brièvement le point du programme EQuDeC après un peu plus de quatre années de mise en œuvre ». Ce point des acquis permet selon le Dr Alix Servais Afouda, de se projeter dans le future en matière de l’éducation dans les huit communes du Borgou. « Cette rencontre a pour objectif de susciter, voir renouveler votre engagement pour la poursuite des bonnes pratiques du projet EQuDeC et le développement des stratégies permettant de relever les défis de l’équité et de la qualité dans l’éducation de base surtout dans le département du Borgou », a-t-il martelé. Pour l’enseignant chercheur et Directeur Administratif du Lares, les entités décentralisées, notamment celles du Borgou, sont les seules capables d’impulser et de gérer véritablement la dynamique du développement.

Bilan des résultats opérationnels majeurs

Dans le cadre de la convention avec les communes, quatre domaines ont bénéficié de l’accompagnement du projet EQuDeC dont la coordinatrice est Esther Ogouniyi Adimi. Il s’agit de la préscolarisation, la qualité de l’éducation, la gouvernance locale de l’éducation et l’éducation des filles. Les énormes acquis dans chacun de ces domaines ont été présentés par Izibatou Gouma Sambo chargée d’appui aux initiatives communautaires du niveau primaire, Sylviane Yaou chargée d’appui aux initiatives communautaires du niveau secondaire et Léa Ouorou Yérima assistante technique équité et qualité de l’éducation de base au Lares.
Pour la prescolarisation, on note la création de 30 Centres Préscolaires Communautaires qui ont permis sur trois ans, à 4800 enfants d’avoir accès à la préscolarisation. Dans le domaine de la qualité de l’éducation, EQuDeC a soutenu les communautés pour le recrutement de 189 enseignants compétents avec des diplômes requis de 2014 à 2017. 1020 enseignants ont été initiés au Groupes d’Entrède Professionnel. Pour relever la faible coordination de l’éducation au niveau local, EQuDeC a installé 110 Comités Locaux de l’Éducation dans le Borgou avec 110 plans d’actions locaux de l’éducation. Le domaine de l’éducation des filles quant à elle, a permis l’installation des Clubs des Mamans et des Clubs de Lutte Contre la Déperdition Scolaire qui travaillent en synergie pour l’accompagnement et le maintien scolaire des filles et la responsabilité parentale dans l’éducation des enfants. Environ 1899 filles vulnérables ont bénéficié du soutien scolaire.

Esther Ogouniyi Adimi coordonatrice du projet EQuDeC

A l’endroit des communes, il s’agit de la poursuite des initiatives de préscolarisation en milieu rural, le soutien a la mise en œuvre des plans d’actions de l’éducation des communautés, le financement de la formation professionnelle des jeunes déscolarisés vulnérables, initier un plaidoyer pour la plénitude des compétences des communes dans l’éducation de base. A l’endroit des communes, accompagner les communes dans le financement de la préscolarisation communautaire, réorganiser le fonctionnement des lycées des jeunes filles au Bénin en vue d’en faire des centres de formation d’élites féminines, accompagner des initiatives communautaires de lutte contre les facteurs de déperdition scolaire des jeunes filles.
Suite a ce plaidoyer présenté par la coordinatrice du projet EQuDeC Esther Ogouniyi Adimi, les différents acteurs ont pris des engagements que le Lares s’est promis de suivre de prêt en vue de leur concrétisation.

Au vu des résultats obtenus en quatre années d’exécution, il va sans dire que le projet EQuDeC est un véritable outil permettant d’améliorer l’équité et la qualité de l’éducation de base dans les communes du Borgou. Cependant, d’énormes défis restent encore à relever par les différents acteurs impliqués

365 vues

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *