162 vues

ÉLARGISSEMENT DU CODIR DU MINISTÈRE DE LA DÉCENTRALISATION AUX PRÉFETS

Alassane Séidou trouve la panacée aux maux des départements

Le vendredi 4 octobre dernier, le ministère de la décentralisation et de la gouvernance locale a abrité la réunion de son Comité de Direction (Codir). Même si cette réunion statutaire de toute administration n’a rien de particulier à première vue, celle du vendredi dernière se présente comme une première à cause de la présence de certaines personnalités à cette réunion des cadres du ministère de la décentralisation. Il s’agit de la présence des 10 préfets actuellement en fonction. Jamais dans l’histoire du ministère de la décentralisation et de la gouvernance locale, un Codir n’a pris en compte les préfets qui en réalité sont les représentants du gouvernement dans leurs départements respectifs et placés sous la tutelle de ce ministère.

Ainsi, le ministre Alassane Séidou vient d’innover en élargissant le Codir de son ministère aux préfets qui sont plus en contact avec les réalités des différentes populations du Bénin. Alors, désormais le dernier vendredi de chaque mois sera consacré à cette réunion dans sa nouvelle version qui rend plus dynamique le fonctionnement de ce ministère, puisque les préoccupations des populations feront objets d’échange en présence de tous les préfets pour des solutions à fort impact.

Cette innovation du ministre Alassane Séidou permettra de créer une synergie d’action entre les préfets surtout entre ceux dont les populations partagent les mêmes difficultés. Il ne sera donc plus question de traiter certaines préoccupations de certains départements de manière isolée, tout se fera désormais dans un élan collégial.

Il est à rappeler que lors de cette première réunion de ce nouveau Codir du ministère de la décentralisation et de la gouvernance locale, plusieurs points ont été abordés. Entre autres préoccupations ayant fait objet de discussion sous la présence effective du ministre Alassane Séidou, on peut citer, la question de la sécurité et de la transhumance dans les départements, des difficultés liées à l’établissement des cartes d’identité nationales, du rôle des Délégués du Contrôleur Financier dans les départements, des problèmes rencontrés et les approches de solutions, liés à la rentrée scolaire, de la gestion des inondations dans les départements, de la gouvernance politique et locale dans les départements, de la gestion et des difficultés liées à l’assistance-conseil et au contrôle de légalité.

C’est donc partir pour cette nouvelle formule du Codir du ministère de la décentralisation pour mieux servir les populations à la base.

Edouard ADODE

162 vues

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *