128 vues

EN CAMPAGNE DE REBOISEMENT A PARAKOU ET TCHAOUROU

La Sobébra, une meilleure entreprise éco-citoyenne au Bénin

.68 100 plants mis en terre en moins de deux ans

La lutte contre la désertification au Bénin, est l’un des engagements éco citoyens de la Société Béninoise de Brasseries (Sobébra). Depuis plusieurs années, cette société en fait un principe cardinal en organisant des journées de reboisement avec la mise en terre des plants dans les communes du Bénin. Cette saison, les communes Parakou et Tchaourou ont bénéficié déjà de cette opération. A chaque étape, les activités se sont déroulées en présence du directeur général de la Sobébra, Sébastien Yves-Ménager, des forces militaires et paramilitaires, du personnel de cette société et des autorités politico-administratives.

Wilfried AGNINNIN

Lutter contre la disparition des forets à un moment où le monde entier est menacé par la désertification et le réchauffement climatique. C’est tout le sens a donné à ces journées de reboisement de la Société Béninoise de Brasseries (Sobébra). Un combat que mène cette société pour un environnement plus vert afin de freiner les effets du changement climatique. Conscient du rôle que joue l’arbre dans l’équilibre de l’écosystème et de la préservation de l’environnement, le numéro un de la brasserie au Bénin, la Sobébra mène outres ses nombreuses actions sociales dans plusieurs domaines de la vie, chaque année des actions éco citoyennes. Elle veut d’ailleurs se positionner comme pionnier dans le reboisement des forêts béninoises et des zones désertiques.
Le samedi 29 juin dernier, la cité des Kobourou a bénéficié de la mise en terre de 250 plants sur l’axe Parakou-Tourou. De même, dans la commune de Tchaourou le même jour, ce sont 25.000 plants qui ont été mis sur terre à Bétérou dans la forêt classée de l’Ouémé supérieur sur une superficie de 10 hectares. En saluant l’initiative de la Sobébra, le maire de la commune de Tchaourou Sounon Bio Bouko, a pris l’engagement pour l’entretien des plants mis en terre. Selon lui, c’est un acte fort qu’il faut pérenniser. Charles Toko maire de la ville de Parakou a relevé pour sa part le rôle que jouent les forêts dans les villes du Bénin. Il a invité les autres sociétés du Bénin à emboiter les pas à la Sobébra.
Théophile Sinandounwirou, chef de l’inspection forestière du Borgou, représentant le directeur général des eaux, forêts et chasse, a fait savoir que cette action vient renforcer les efforts de son ministère. A l’en croire, le suivi de ces plants se fera avec l’aide des élus locaux, des maires, des structures de cogestion et des populations.
Le Directeur Général de la Sobébra, Sébastien Yves-Ménager a notifié que l’action de l’homme agit fortement sur l’environnement. Selon lui, la conservation des forêts est une affaire de tout le monde. « Si chacun pour les jours, mois, années à venir pouvait suivre cet exemple, ceci permettra à la planète de vivre encore plusieurs millénaires. C’est ça aujourd’hui notre combat. C’est de transformer ce que nos ancêtres ont fait…sans penser à la préservation de notre environnement …oui l’industrie pollue, toutes les industries polluent. Mais aujourd’hui, les industries ont les moyens d’être vertueuse en termes d’environnement, en termes de traitement des déchets, en termes d’économie d’énergie. Et c’est cela le virage que la Sobébra a pris il y a trois ans. C’est ce virage éco citoyen avec une visée qui était d’être le plus rapidement, le plus neutre possible envers notre environnement », a rappelé le Dg Sobébra Sébastien Yves-Ménager
La même campagne de reboisement a été rééditée dans les communes d’Ouidah et de Bopa.

128 vues

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *