255 vues

Des résultats peu satisfaisants

Les examens blancs départementaux des établissements privés du Borgou ont livré leurs verdicts le mercredi 25 avril dernier au collège catholique Hibiscus de Parakou. Les différents résultats enregistrés restent encore loin de combler les attentes des acteurs du monde scolaire. C’était en présence des différents directeurs et fondés des 53 établissements participants et du représentant du directeur départemental de l’enseignement secondaire, technique et de la formation professionnelle.

Edouard Adodé (Stg)

Bac 24,56%, Bepc 27,31%, Cap 27,38%. Ainsi se présentent les résultats des examens blancs départementaux des établissements privés d’enseignement secondaire. Organisés du 8 au 12 avril 2018 sur toute l’étendue du territoire du Borgou sous la supervision de la Direction Départementale de l’Enseignement Secondaire, de la Formation Technique et Professionnelle du Borgou, ces examens blancs viennent à point nommé pour jauger le niveau des candidats avant les joutes nationales. De l’analyse des résultats qui en découlent, les organisateurs desdits examens sont restés insatisfaits, comme l’affirme le chef secrétariat du Ddestfp Borgou, Inoussa Suanon représentant le Directeur Départemental à cette délibération « les résultats ne sont pas très satisfaisants, mais le mérite c’est qu’ils vont permettre de remédier avant le jour J ». C’est d’ailleurs l’avis de tous les acteurs présents au cours de cette cérémonie de délibération. Par ailleurs, pour justifier ces résultats, Alfred Djonnon, censeur du collège catholique les Hibiscus 2nd cycle incrimine les mouvements de grève qui ont cours dans le secteur public « nos enfants, par rapport à l’état ambiant c’est-à-dire où les publics ne vont pas à l’école et qu’eux, ils y vont; ils se disent : est-ce qu’il aura un examen pour eux seuls? Ce qui a fait que beaucoup n’ont pas prit ces examens blancs au sérieux! ».
Alors il est clair que les résultats de ces examens constituent de véritables tremplins pour tous les acteurs de l’éduction dans le département comme le conclue Sylvain Kponou, fondateur du collège privé Gratia Plena de Parakou « ces résultats sont les bienvenus. Nous allons les exploiter pour préparer les examens nationaux, ils nous aideront sûrement à relever les taux de réussite aux examens. Je suis optimiste ».

On déduit tout simplement que les enseignants ont véritablement du pain sur la planche pour opérer le miracle à la fin de cette année scolaire. Vivement une reprise des cours au niveau du public.

255 vues

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *