234 vues

EXAMENS DE FIN D’ANNEE AU BENIN

Périodes de grande démonstration d’amour parental !

Chaque année, les parents des candidats aux divers examens scolaires mettent tout en œuvre pour que leurs progénitures passent ces moments cruciaux de leurs formations en de bonnes conditions. Ainsi, les parents de candidats multiplient en période des examens divers gestes d’amour à l’endroit de ces derniers. Ces gestes d’amour parental dépassent le plus souvent le cadre de la maison pour atteindre les centres de composition.

Edouard ADODE

Le Certificat d’Etude Primaire (Cep), le Brevet d’Etude du Premier Cycle (Bepc) et le baccalauréat sont les examens de fin d’année scolaire qui focalisent l’attention de bon nombre de parents d’élèves au Bénin. Si au cours de l’année scolaire, les parents des candidats mettent les bouchées doubles afin que leurs enfants candidats puissent étudier dans les conditions optimales, ils deviennent plus attentionnés dans la période des examens.
Ainsi, déjà les jours qui précèdent les examens, le suivi parental devient plus soutenu. « À l’approche de l’examen, je veille à ce que mon garçon se couche tôt pour vite se réveiller le lendemain afin de réviser ses cours », confie Mariam Barassounon mère d’un candidat au Bepc. De même, la santé des candidats retient l’attention de leurs parents. « Mon père m’a acheté des vitamines pour éviter la fatigue. Ma grand-mère m’a envoyé de Banikoara du miel que je lape chaque matin », a témoigné Suzanne Gbadémè candidate au baccalauréat. D’autres parents multiplient les prières selon leur croyance toujours pour accompagner leurs enfants à bien traverser ces moments d’évaluation. Il est également noté au cours de cette période d’autres accompagnements spirituels de la part des parents visant à donner à leurs candidats le courage de bien composer.
Sur le plan de leur nourriture, la période des examens permet à plusieurs candidats de bien se remplir la panse puisque chaque parent double ou même triple l’argent de poche qu’ils ont l’habitude de donner à leurs progénitures. Certains des parents des candidats dont les maisons sont trop éloignées du centre de composition, préfèrent venir apporter en personne à chaque pause de midi le repas à leurs enfants qui composent.

Le rôle des parents dans le transport des candidats

Ce qui impressionne le plus durant la période des compositions, c’est le rang des parents des candidats devant les centres d’examen les matins et les soirs. Nombreux sont les parents qui s’occupent personnellement du transport de leurs enfants de la maison pour les centres d’examens. Ainsi, selon les moyens dont ils disposent, certains amènent les candidats aux centres en véhicule et d’autres à l’aide des engins à deux roues. Urbain Amègnanglo un parent de candidat rencontré devant un centre de composition du Bac à Parakou justifie sa présence, « je préfère assurer moi-même le déplacement de ma fille pour qu’elle sente mon soutien et pour qu’elle ne soit pas en retard, et en cas de pluie, elle pourra venir au centre sans être mouillée ». Ses propos sont renchéris par Ibrahim Soulé, « je ne suis pas gêné de ramener mon enfant chaque matin et de venir le chercher le soir avec ma moto. Ça me permet de m’assurer qu’il est bien arrivé au centre et s’il arrivait qu’il oubliait un outil de travail à la maison, je peux rapidement retourner pour le lui ramener ». Pour les parents qui n’ont pas le temps pour assurer le transport par eux-mêmes, ils engagent des conducteurs de taxi moto bien dévoués pour accomplir cette tâche. Pour d’autres, ils préfèrent remettre de l’argent aux enfants pour leur déplacement. Cette situation justifie la longue file d’attente de motos et de voitures qu’on remarque devant les centres de composition.
Les examens scolaires au-delà de leur aspect académique, représentent une période de manifestation de l’amour parental pour les candidats. Cependant, il y a d’autres candidats qui passent ces moments dans la solitude totale puisqu’étant à la fois enfant et parent.

234 vues

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *