639 vues

INFIDELITE AU FOYER

L’interdit des femmes ou la prise d’énormes risques inutiles ?

. Le foyer est sacré

Le souhait d’une mère depuis la nuit des temps est que sa fille se marie avec un homme exemplaire et qu’elle fonde une famille sans difficulté. C’est ce rêve qui la motive à donner une bonne éducation à sa fille. L’hygiène, le respect, la patience, la cuisine et autres sont les aspects et les valeurs sur lesquelles la mère met un accent tout particulier afin de faire de sa fille un modèle de femme dont rêvent les hommes.

Mais lorsqu’on fait le bilan des acquis de cette fille au moment de se marier, on se rend compte que tous les rudiments n’ont pas été inculqués comme il le faut. Les parents n’ont pas toujours été là quand il faut jouer le rôle capital.

La fille a eu le temps de goûter au fruit défendu. Ayant pris goût, difficile de résister. Deux, trois, quatre, parfois cinq fois dans la semaine elle se faisait servir sans arrêt en absence des parents, eux toujours à la quête des ressources pour la satisfaction des besoins familiaux.

L’heure a sonné, il est temps qu’elle se trouve un homme pour fonder sa famille. La présentation du futur époux à la famille, la connaissance des parents, la dot, le mariage avec tous les honneurs que ceci mérite.

Bienvenue au foyer

«Enfin, enfin, notre fille s’est mariée. On a joué notre rôle», c’est ce que l’on entend des bouches des parents de la mariée. Oui, elle est mariée. Mais c’est maintenant que le plus dur commence. L’époux se retrouve face à une lourde responsabilité. Celle de remplir tous les besoins fondamentaux du foyer malgré qu’ils soient deux seulement. C’est le moment où les hamburgers, les chawarma, les crèmes glacées, les bars, les restaurants et vip disparaissent des habitudes. L’homme toujours à la quête du mieux-être pour sa petite famille. Sortir tôt, rentrer tard, plus de temps pour s’occuper de sa dulcinée. Elle, se retrouve incapable de résister ou de patienter face sa manie. L’absence de l’époux devient des prétextes pour effectuer quelques sorties à la rencontre des vieux amis.

Le début de la débauche

Mon mari a voyagé, il est absent, il n’est pas là, il ne s’occupe même plus de moi, franchement je n’en peux plus, il ne veut pas changer. Ce sont les nouveaux discours qui sortent désormais de la bouche de madame salon qui ne sait rien faire d’autre que la belle vie. L’habitude étant une seconde nature, madame commence par tromper son chéri. Les amants se multiplient, les beaux-parleurs aussi. L’homme commence par soupçonner sa femme de l’infidélité. Les informations circulent et jaillissent en cascades. Les choses se précisent et monsieur se retrouve en cocu. Il devient le dindon de la farce.

Quelques semaines, ça y est. Monsieur surprend madame avec son amant entrain de s’embrasser au salon. Malgré l’arrivée d’un enfant dans le couple madame continue de la couler douce malgré les multiples remontrances à elle faites par son époux.

Fin du film et bienvenue dans l’enfer
Fatigué et impatient, monsieur décide de libérer madame. Comme un coup de massue sur la tête, madame se retrouve seule face à son destin. Les conséquences de ses actes commencent par lui tarauder l’esprit.

Avec un enfant, où ira t-elle? Elle devient célibataire avec un enfant à prendre en charge. Difficile de se trouver un autre époux. Ayant déjà montré son degré de célébrité dans la débauche, aucun homme ne veut plus se mettre la corde au cou.

L’infidélité et ses conséquences.

Finalement c’est la femme qui perd beaucoup dans cette situation. Et elles sont nombreuses au Bénin à la recherche d’un autre foyer sans gain de cause. Des mères d’enfants abandonnées dans la nature. L’homme ne perd rien. Et les jeunes filles qui s’apprêtent à jouer à ce jeu doivent revoir leur copie et mener des réflexions profondes sur le respect d’un foyer.

Se trouver un foyer n’est pas aussi facile. Et quand on se fait renvoyer de ce lieu sacré, on devient la risée de tout le monde. Alors chères soeurs et dames, c’est vous qui perdez dans cette situation. Changez de mentalité, je vous prie.

Wahabou ISSIFOU

639 vues

3 réflexions sur “INFIDELITE AU FOYER : L’interdit des femmes ou la prise d’énormes risques inutiles ?”

  1. Bel article. Je crois que nos sœurs s’y intéresseront.
    J’aime bien lire les articles portant sur des thématiques aussi simples de votre journal. Je voudrais bien en conserver les versions électroniques que j’aurai achetées.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *