2 205 vues

Charles Toko
Rachidi Gbadamassi
Adam Bagoudou
Sacca Lafia
Inoussa Bio Orou
Gaston Yorou
Samou Adambi
Mariétou Tamba
Boni Yayi
Amadou Issifou
Souradjou Karimou
Bah Guerra
Nicolas Badoussi

La septième mandature des députés à l’Assemblée Nationale du Bénin fini sa mission en 2019. Elle cédera place à la huitième qui devra poursuivre le rôle de contrôle de l’action gouvernementale et de légifération. A moins d’un an de ce grand rendez-vous politique, tout semble serein dans les différentes circonscriptions électorales du Bénin. Pourtant, les législatives de 2019 s’annoncent très serrées dans les différentes circonscriptions électorales compte tenu des forces en présence. La 8è circonscription qui se présente comme l’une des plus redoutables, pourrait mettre au prise des candidatures les unes plus surprenantes que les autres. Une fouille au niveau des différentes formations politiques pour avoir une idée des probables candidats qui pourraient être en lice en 2019 dans la 8è circonscription électorale.

Barnabas OROU KOUMAN

L’Assemblée National est le haut lieu de la politique. Y séjournent les amoureux de la chose politique, les experts en manœuvres politiques et surtout les calculateurs politiques. Les joutes électorales de 2019 auront besoin de toutes ces aptitudes quand on sait que l’enjeu est de taille. Dans la 8è circonscription électorale, qui regroupe les communes de Parakou, N’Dali, Tchaourou et Pèrèrè, la bataille s’annonce très rude. On assistera certainement à des mariages les plus inattendus, des divorces les plus imaginables qui ne vont certainement pas manquer au rendez-vous, encore moins des trahisons les plus spectaculaires.
Plusieurs formations politiques s’affronteront en 2019 dans la 8è. En tête de peloton, il aura sans nul doute les formations acquises à la cause du chef de l’Etat Patrice Talon. Au vu du statuquo de la réforme du système partisan, on ne peut espérer une liste unique de la mouvance présidentielle. Les Forces Cauris pour un Bénin Emergeant (Fcbe) auront leur mot à dire dans cette bataille. Elles seront d’ailleurs les challengers des partis de la mouvance présidentielle. D’ailleurs le match se jouera à coup sûr entre ces deux camps. D’autres formations politiques non moins importantes pourraient également tenter leur chance.
Il convient de rappeler que quatre postes sont à pouvoir dans la 8è circonscription électorale.

Les probables candidats de la mouvance présidentielle

Charles Toko

Maire de la ville de Parakou, Charles Toko se présente comme l’homme de la rupture dans le septentrion béninois. Sa très grande proximité avec le chef de l’Etat Patrice Talon fait de lui le candidat favori que la mouvance pourrait mettre au devant de la scène. Même si l’homme soutient pour le moment qu’il n’a nullement l’intention de se présenter aux législatives de 2019, il n’en demeure pas moins vrai que le génie béninois est la carte la plus sûre de Patrice Talon dans la 8è. Cette impression que l’homme donne pourrait être un jeu politique pour contenter ses partenaires politiques du moment qu’ils pourraient le prendre pour adversaire s’il faisait courir la rumeur de sa probable candidature.

Rachidi Gbadamassi

L’homme de toutes les guerres politiques dans la 8è depuis 20 ans. Très connu pour ses choix controversés qu’inattendus, le buffle du Borgou pourrait être candidat sur la liste de la mouvance présidentielle. Il ne faut également pas perdre de vu la possibilité qu’il se présente aux législatives avec son parti Durr Barka ou revirer à l’opposition compte tenu de ses calculs que seul lui en détient les secrets. Ce qui est plus que sûr et certain, c’est que Rachidi Gbadamassi se présentera pour la cinquième fois.

Adam Bagoudou

Député du Bloc de la Majorité Présidentielle (Bmp), l’honorable Adam Bagoudou, élu sur la liste Fcbe avec la bénédiction de Boni Yayi, tardera à apprendre à voler de ses propres ailes. Ne disposant pas encore d’un parti politique, le député de Tchaourou se trouve dans le schéma de la mouvance présidentielle et pourrait bénéficier des bénédictions d’Agbonnon. Sa candidature est plus que sûr compte tenu de ses prises de positions depuis l’avènement de la rupture.

Sacca Lafia

Il est considéré comme l’un des patriarches de la politique dans le septentrion. Sa participation à tous les pouvoirs depuis la conférence des forces vives de la nation fait de lui un futé de la chose politique. Malgré son inaction sur le terrain, Sacca Lafia a toujours su appuyer sur le bon bouton pour se hisser où il veut. Il pourrait encore tenter sa chance surtout que Pèrèrè semble ne pas avoir un concurrent de taille appartenant à la mouvance présidentielle.

Gaston Yorou

Puni par Yayi en 2015 en positionnant Bah Guerra, l’ancien député Gaston Yorou voudra prendre sa revanche maintenant qu’il est en phase avec le gouvernement actuel. Il pourrait être positionné sur une liste de la majorité présidentielle.

Inoussa Bio Orou

C’est le principal challenger de Adam Bagoudou à Tchaourou. Jeune opérateur économique, le Pdg de la société Infinie Sarl se réclame de la mouvance présidentielle. Il ne cache d’ailleurs pas son ambition à aller défendre la cause des jeunes à l’Assemblée Nationale, estimant qu’il est tant de renverser la tendance en faveur des jeunes. Disposant d’un parti politique, il pourrait s’exclure de la liste de Patrice Talon, se présenter avec son parti Triomphe Dans l’Unité (Tdu).

Samou Adambi

Ancien maire de Parakou, ancien député à l’Assemblée Nationale et actuel ministre de l’eau, Samou Adambi est l’un des hommes forts de Parakou. Sa candidature est également très probable compte tenu de la maturité politique dont il fait souvent montre lorsqu’il est en campagne. Repêché par Talon après avoir battu campagne pour Zinsou en 2016, Samou Adambi se présente comme un jeune qui pourrait faire l’affaire à défaut de Charles Toko.

Mariétou Tamba

Seule femme maire dans le Nord Bénin, Mariétou Tamba maire de Pèrèrè pourrait très bien se présenter aux législatives de 2019. Cela pourrait témoigner de la détermination du chef de l’Etat Patrice Talon sur l’équité genre si elle se faisait positionner.

Les probables candidats de l’opposition

Boni Yayi

Ancien chef d’Etat et président d’honneur de son parti Fcbe, Boni Yayi se positionnera comme le casse-tête de la mouvance dans la 8è. Sa candidature, même si elle ne vise pas à faire de lui un député qui siégera à l’An, permettra d’arracher autant de voix que possible à la mouvance présidentielle. L’homme ferait partie des favoris de cette élection s’il se présentait.

Amadou Issifou

C’est sans doute une autre calculatrice politique dont les dernières réflexions et prises de positions pourraient lui renouveler son siège à l’An. Suppléant du député Sacca Lafia nommé ministre par Patrice Talon, Amadou Issifou devient député avec une chance quasi nulle d’être positionné dans la famille rupture aux prochaines législatives. Son revirement dans la famille Fcbe en quête de leader fait de lui l’un des favoris de cette formation et un cheval partant.

Souradjou Karimou

Cité dans l’affaire de mauvaise gestion à la Sonapra, l’ancien maire de Parakou pourrait être candidat s’il arrivait à sortir idem de cette nébuleuse affaire qui a déjà emporté des anciens cadres de la Sonapra en prison. Se présenter aux législatives de 2019 serait pour lui une manière de rendre le coup à la rupture qui l’a renversé de son fauteuil de maire.

Bah Guerra

Elu sur la liste Fcbe aux législatives passées, l’ancien maire de N’dali resté fidèle à Boni Yayi pourrait bénéficier de sa confiance pour être à nouveau positionné.

Nicolas Badoussi

Vice président d’honneur de la fondation Mathieu Kérékou et opérateur économique, Nicolas Badoussi pourrait également faire son entrée sur la scène politique lors des législatives de 2019. Même si l’homme n’a pas de parti politique, il ne manquera pas une formation politique où se greffer pour se rendre à la conquête de l’électorat de la 8è.

La liste n’est pas exhaustive. D’autres personnalités insoupçonnées pourraient se manifester à la dernière minutes. D’autres pourraient également désister face aux enjeux du temps. Ce dont nous pouvons être sûr est que le match ne sera pas du gâteau. Puisse Dieu nous prête longévité.

2 205 vues

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *