272 vues

Des directeurs d’écoles déchargés

Le conseil des ministres du mercredi 18 avril dernier a rendu public des cas de malversations dans la gestion des cantines scolaires. Les mises en cause se sont vues affligées une sanction à la taille de leur forfait.
Cent jours pour le voleur, un jour pour le propriétaire. C’est ce que l’on peut dire à la lecture de la rubrique communication du compte rendu du conseil des ministres. Ils sont en effet 17 au total, tous directeurs d’écoles primaires et publiques qui ont usé des fausses déclaration d’effectifs des classes afin de détourner les vivres destinés à nourrir les âmes innocentes dans les écoles dont ils ont la charge. Ces cas de malversations viennent saper les efforts du gouvernement pour le relèvement du niveau de fréquentation des élèves et relancent la question du patriotisme et le sens du bien public.
Le devoir d’exemplarité des enseignants vis a vis des apprenants ne doit pas être marchandé. La poursuite des contrôles et audits dans ce secteur permettront a l’avenir de prévenir de tel dérivé.

Maroufath KAKPO (Stg)

Liste complète des mises en cause

Emmanuel Gnansounou
Charlemagne Akpadjan
Xavier Hounsa
William Kponoukon
Comlan Irène Savi
Y.Michel Kakpo
Arthur Gnanguessy
Édouard Hounga
Jean Gbetome
Christian Houndetondji
Gbetogo Anicet Hounkonnou
Serge Aniannou
Augustin Adjhalin
Ali Maroufou Bouraima
Dorothée Vignibe
Amos Kpomalegni

272 vues

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *