350 vues

Le mariage est une union légale ou religieuse entre un homme et une femme, célébrée par une autorité civile, coutumière ou religieuse. Tout être humain est appelé à un moment de sa vie à traverser cette rivière au risque de devenir la risée des autres. Les femmes sont les plus invitées à mettre en pratique et respecter cette règle d’or de la nature. Cependant il arrive qu’après cette union les choses ne soient plus les mêmes entre mari et femme. Cette situation amène certaines femmes à fuir le mariage. Bref, elles perçoivent le mariage comme un supplice d’esclaves.

Maroufatou KAKPO (Stg.)

« L’homme quittera son père et sa mère et s’attachera à sa femme et les deux formeront une chair » dit-on selon les saintes écritures. C’est pour cela que l’homme et la femme à un moment donné de leur vie s’unissent devant Dieu et les hommes. Ainsi, que ce soit l’homme ou la femme, les deux quittent la demeure de leurs parents pour former la leur. Personne n’a envie de se compter l’histoire à chaque fois. Aussitôt l’âme sœur trouvée aussitôt le mariage célébré. Et c’est là le souci! En effet, une nouvelle vie, un nouveau mode de vie commence après le mariage. L’homme a ses responsabilités à honorer en tant que mari, père, maître de la maison tout comme la femme qui est appelée à être soumise, mère exemplaire, respectueuse à l’égard de son homme. Malheureusement dans l’accomplissement de ses responsabilités, il arrive parfois que l’homme excède dans l’utilisation de son pouvoir pour ne dire abuse de sa suprématie sur la femme qui se trouve incapable de se défendre et obligée de faire de tous les ordres de son homme des désirs. Elle n’a que ses yeux pour pleurer et sa bouche pour commérer avec ses copines. Amenant donc certaines femmes à percevoir le mariage comme un supplice pire comme de l’esclavage. Nimath, une jeune femme résidant à Parakou confirme « Moi je n’ai pas envie de me marier inh, surtout quand je vois comment mes copines qui sont mariées souffrent dans leurs foyers, elles sont comme des domestiques de la maison, moi je peux pas». A cet effet, certains hommes ne se reprochent absolument rien. Pour la majorité, devenir femme mariée c’est assumer plusieurs fonctions à la fois telle une bonne femme soumise, respectueuse et patiente. «Si elles ne peuvent pas assumer ces fonctions, et trouvent que c’est trop. Alors qu’elles retournent chez leurs mères ou qu’elles s’abstiennent du mariage » a affirmé Paul. « Nos filles de maintenant, toujours les yeux dans portable n’ont pas la patience et ne veulent pas souffrir. Elles sont incapables d’accomplir leurs devoirs en tant que femme mariée. C’est normale que les hommes les forcent à travailler et qu’elles pensent qu’elles souffrent dans le foyer ou qu’elles sont esclaves » nous a confié Maman Téné, une grande mère. Il va sans dire que les jeunes filles et femmes doivent retourner vers les mamans pour mieux acquérir des conseils et les mettre en application pour la suivie de leur foyer une fois mariée. Les hommes ne sont pas aussi épargnés des conseils de mémé. « Les hommes aussi peuvent de temps en temps donner des coups de main à leurs femmes quand ils voient que celles-ci sont fatiguées, ce n’est pas un crime et ça ne les rabaisse pas ». Au lieu donc d’être vautré dans le fauteuil à suivre la télé ou sortir se distraire avec les amis, ou autre pendant que la femme est au four et au moulin, les hommes sont appelés à leur donner des coups de main s’ils sont libres et surtout de mettre leur femme dans de bonnes conditions afin qu’elles ne se sentent pas esclaves d’eux. Ils sont également appelés à permettre à leurs femmes d’avoir une certaine autonomie bien qu’étant sous un toit, qu’elles puissent apporter leur pierre à l’édifice comme on le dit. Ainsi, les femmes ne se sentiront plus dépendantes de leurs maris. Ainsi, elles ne percevront plus le mariage comme un supplice.
« Unis pour le meilleur et pour le pire », tels sont les propos prononcés lors des mariages. Il y va falloir donc que les deux acteurs principaux du mariage s’entendent, se comprennent, se complètent, s’acceptent afin que ce vœu de vivre ensemble pour toujours se concrétise. Ne dit-on pas que tel on fait son lit tel on se couche!?

350 vues

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *