163 vues

L’identification et l’enrôlement des bénéficiaires de l’ARCH lancés

Dans l’après-midi de ce mardi 10 avril il a été procédé au lancement de l’opération d’identification et d’enrôlement des bénéficiaires du projet Assurance pour le Renforcement du Capital Humain (ARCH). La cérémonie présidée par le Ministre d’État, Abdoulaye BIO TCHANE, s’est déroulée en présence de sa collègue en charge des affaires sociales et de la micro finance, Mme Bintou Chabi Adam Taro, des Préfets, des équipes techniques du projet et des responsables de l’INSAE.

«Suite à plusieurs conclusions de réunions de travail organisées dans le cadre du processus de mise en oeuvre du projet ARCH depuis plus de 3 mois et à la présentation du guide unique actualisé, d’identification qui a eu lieu le 05 avril dernier, nous sommes ici aujourd’hui essentiellement pour le lancement des opérations de terrain », a déclaré la ministre des affaires sociales à l’ouverture de la cérémonie.

Selon les statistiques livrées par l’INSAE, il existe au Bénin environ 375.000 ménages pauvres extrêmes et 121.000 ménages pauvres non extrêmes. C’est ce qui justifie les opérations d’identification et d’enrôlement des pauvres extrêmes et non extrêmes pour le compte du projet ARCH. « Les résultats des opérations que nous vous prions de lancer à cette occasion vise à dresser le profil des bénéficiaires du projet ARCH et à les catégoriser puis à établir un registre unique des bénéficiaires des programmes sociaux en République du Bénin. », a-t-elle précisé.

Pour le Ministre d’État Bio Tchané, « l’identification et l’enrôlement des pauvres extrêmes et non extrêmes, cibles prioritaires du projet ARCH, revêtent une importance très capitale. Sans la connaissance et l’enregistrement de ces personnes, le projet ne pourra jamais développer des services. »

Ainsi, le plus grand projet social du gouvernement du Nouveau Départ amorce une étape décisive.
Au plan légal et réglementaire, les textes qui autorisent les ciblages sont déjà disponibles et il reste maintenant à créer un environnement légal. À cet effet, le Ministre d’État a fait savoir que « une loi sera présentée à l’Assemblée Nationale au sujet de l’ARCH et de son agence de mise en œuvre ». Il a invité chaque structure d’exécution des opérations allant dans le cadre de l’identification et de l’enrôlement à un respect rigoureux des cahiers de charges et aussi des calendriers de mise en œuvre, avant de procéder officiellement au lancement des dites opérations.

Source: Direction de la Communication / Présidence de la République du Bénin

163 vues

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *