198 vues

POUR L’APAISEMENT DU CLIMAT SOCIOPOLITIQUE AU BENIN,

L’He Wallis Zoumarou défend les partis en difficulté

L’honorable Wallis Zoumarou, député de la 8e législature à l’Assemblée Nationale et Eugène Azatassou membre du parti Force Cauris pour un Bénin Emergent (Fcbe) étaient les invités du débat contradictoire du dimanche 25 août dernier sur radio Tokpa.

A cœur ouvert les deux personnalités se sont prononcés sur l’actualité politique au Bénin et notamment celle des dernières législatives du 28 avril dernier qui ont laissé au banc les parties de l’opposition dont le parti Forces Cauris pour un Bénin Émergent (Fcbe) pour manque de certificat de conformité qui est une pièce importante pour prendre part aux différents joutes électorales.

Ainsi, au cours du débat, le doyen d’âge membre du bloc républicain, un parti soutenant les actions du chef de l’État Patrice Talon a exprimé toute sa désolation de la crise née des élections sans partis de l’opposition. Toutes les tentatives faites par ces partis pour entrer en possession de leur certificat après les législatives ont été vaines malgré le fait que ces derniers déclarent être en règle vis-à-vis des exigences du ministère de l’intérieur. A en croire l’élu de la 13e circonscription, cette situation n’est pas une bonne chose, car on ne devrait empêcher aucun parti quelle que soit sa convenance politique à participer aux élections. « Ce n’est pas ça le fondement de la loi », a-t-il laissé entendre.

Pour sortir de cette crise politique que traverse actuellement le pays, le député Wallis Zoumarou a exhorté le gouvernement à délivrer le certificat de conformité aux partis en règle qui n’ont pas pu entrer en possession de cette pièce. « J’exhorte par exemple le gouvernement à revoir cette histoire de certificat de conformité, à vous le délivrer et qu’on cesse de s’accrocher à ça. Honnêtement, moi, en étant ici et en vous rencontrant ce que je peux vous dire en tant que citoyen, je ne supporte pas qu’un parti politique comme Fcbe n’aille pas aux élections tout simplement pour une affaire de conformité parce qu’il y a des dispositions légales qu’on applique, tout le monde est assujetti à ça », a-t-il déclaré. Il a aussi invité les partis concernés par la situation dont les Fcbe à saisir les instances compétentes, la cour constitutionnelle, les tribunaux administratifs pour avoir une idée de la légalité ou non des pièces à eux demandées au niveau du ministère de l’intérieur.

Cette réaction du doyen d’âge montre à suffisance la volonté des partis de la mouvance de revoir leurs anciens collègues de l’opposition à leurs côtés au niveau de l’hémicycle pour mener à bien leur mission qui est de contrôler les actions du gouvernement et de voter des lois pour l’amélioration des conditions de vie des populations.

Samiratou ZAKARI

198 vues

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *