272 vues

 

Les acteurs présentent leur PTA et font le bilan d’exécution du premier trimestre

Les préfets Cissé et Moussa coprésident les assise

Échanger avec les acteurs du programme et ceux exerçant dans le même secteur en vue de faire le point des actions engagées et de renforcer la synergie entre lesdits acteurs. Tel est l’objectif de la première session du comité technique interdépartemental du programme d’Appui au Secteur de la Gouvernance Locale (ASGoL)- Phase 3. Démarrés, ce jeudi 29 mars, à Komiguéa dans la commune de N’Dali, les travaux de cette session sont prévus pour durer 48 heures. C’est le préfet du Borgou Djibril Mama Cissé qui a procédé à l’ouverture officielle de cette session au nom de son collègue de l’Alibori Mouhamadou Moussa. Sont également présents à cette session, le président de l’ADECOB Oumarou Lafia, les maires des communes du Borgou et plusieurs autres acteurs de la gouvernance locale du Borgou et de l’Alibori.

Barnabas OROU KOUMAN (BOK)

Au total, quatre sessions trimestrielles sont prévues par an pour le compte du comité d’orientation et du comité technique interdépartemental du programme ASGOL. La première session au titre de l’année 2018 a réuni plusieurs acteurs de la gouvernance locale du Borgou et de l’Alibori.

C’est au président de l’Association pour le Développement des Communes du Borgou (ADECOB), après le maire de N’Dali Gaston Yorou, qu’il est revenu de souhaiter la bienvenue aux participants. Dans son mots de bienvenue, Oumarou Lafia a noté l’importance de la création d’un comité technique chargé du suivi évaluation et du contrôle des activités de la phase 3 du programme ASGOL. «Ce creuset que nous offre le ministère de la décentralisation et la coopération Suisse, créera une synergie entre les acteurs chargés de la mise en œuvre du programme ASGOL 3 », a affirmé Oumarou Lafia en invitant les acteurs à une participation active aux activités.

En procédant à l’ouverture officielle de cette session au nom de son collègue préfet de l’Alibori, Djibril Mama Cissé, a rappelé la mission du comité technique interdépartemental. Cette mission consiste selon l’autorité départementale du Borgou, d’approuver les rapports d’activités du programme, de veiller à la pleine collaboration des services déconcentrés de l’État dans le processus, d’assurer la coordination avec les interventions des autres partenaires techniques et financiers opérant dans le Borgou et l’Alibori et d’échanger sur les expériences en cours dans les communes en vue de les capitaliser et d’en tirer des enseignements.
Le préfet du Borgou reste confiant que les travaux de cette session contribueront, « à l’approfondissement des réflexions dans ce sens en vue de l’harmonisation des points de vue entre les différents partenaires ». Il n’a également pas manqué de saluer les efforts de tous les acteurs qui interviennent dans la gouvernance locale et surtout les partenaires techniques et financiers dont la coopération Suisse et CARE international Bénin-Togo.

Les travaux se poursuivent avec plusieurs présentations et échanges au menu.

272 vues

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *