160 vues

PREPARATION DE L’AID EL KEBIR A PORTO-NOVO

Les prix des moutons en forte hausse

Dimanche 11 août prochain la communauté musulmane célèbre la Tabaski, l’Aid el-Kebir, encore appelée la fête du mouton. A quelques jours de cette importante commémoration, les prix des moutons sont toujours en hausse à Porto-Novo et varient entre 35000F et 200.000F.

Cette hausse, selon les revendeurs, serait liée au prix élevé des aliments et au coût du transport du bétail qui n’obéiraient pas aux lois de l’offre et de la demande, vu la disponibilité du cheptel cette année. Les revendeurs affirment aussi que cette année, contrairement aux précédentes, le transport des moutons à partir des pays fournisseurs tel que le Niger, le Mali, le Burkina et le Sénégal, se déroule avec grandes difficultés. De plus, les revendeurs relèvent les coûts exorbitants du transport du cheptel. Ils affirment qu’ils déboursent en moyenne plus de 500.000F pour transporter une vingtaine de moutons du Niger au Bénin. Ils signalent que du fait que l’opération se répète plusieurs fois par semaine, cela se ressent sur les prix des moutons.

Au marché de bétail de Djèrègbé, un agneau de 5 ans est cédé à 35000F alors que les plus vieux moutons et bien engraissés peuvent atteindre les 200.000 voire 300.000f. Les revendeurs justifient ces prix par la flambée des prix des aliments. Ils affirment que la botte de paille coûte actuellement entre 6000 et 12000 F. Quant au prix du son d’orge, il a doublé en passant de 1600f à 3000f cfa. Il faut ajouter que vu la conjoncture économique au Bénin, la clientèle est encore hésitante. Elle préfère attendre et espérer que les prix baissent à l’approche du jour de l’Aïd El-Kebir.

Charles Honvoh

160 vues

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *