618 vues

REÇU SUR LA RADIO URBAN FM DE PARAKOU,

Abdoul Chabi Rachid parle de l’aéroport de Tourou de la traversée et du contournement de Parakou

Depuis l’avènement du gouvernement de la rupture, plusieurs projets ont été lancés en ce qui concerne les grands travaux dans toutes les villes du Bénin. La cité des Koburu bénéficie de plusieurs projets. D’autres lancés par le gouvernement défunt font l’objet de plusieurs interprétations en ce qui concerne leur financement, leur exploitation et même leur mise en service. C’est le cas de la traversée et du contournement de Parakou ainsi que l’aéroport de Tourou. Reçu sur la radio Urban Fm de Parakou le vendredi 9 juin dernier, Abdoul Chabi Rachid, chargé de mission de suivi des infrastructures de transport, de cadre de vie et de la décentralisation de la présidence, a donné des éclaircissements sur ces différentes préoccupations qui tenaient à cœur aux populations de Parakou et du Bénin. Il a également fait cas du projet de l’asphaltage dont bénéficie Parakou et de la gestion du maire Charles Toko.

Barnabas OROU KOUMAN

La population de Parakou avait soif de la vérité et des informations de source digne. Qui mieux que Abdoul Chabi Rachid, chargé de mission de suivi des infrastructures de transport, de cadre de vie et de la décentralisation de la présidence, pour apporter de telles clarifications et informations aux populations de Parakou et du septentrion? Répondant aux questions du journaliste Paterno Gomez, le jeune cadre a été à la hauteur des attentes des auditeurs de Urban Fm.

De la mise en service de l’aéroport de Tourou

« L’aéroport de Tourou est un éléphant blanc, jamais il ne pourra être mis en service ». Tels sont les propos véhiculés par les habitants de la ville de Parakou en ce qui concerne l’aéroport international de Tourou. En effet, plusieurs années après sa construction, cette infrastructure n’est qu’un garnement pour la ville de Parakou. C’est à croire qu’il faudrait encore attendre des années avant de voir se concrétiser la mise en service effective de l’aéroport. A cet effet, Abdoul Chabi Rachid a rassuré, après visite des lieux, la population quant à la mise en service très prochaine de l’aéroport international de Tourou.
Il a rappelé les maux majeurs qui minent sa mise en service comme le manque d’équipements techniques, une mauvaise étude du projet et de la planification des investissements. « Il y a certains équipements en voie, d’autres à paramétrer et d’autres carrément à changer », a-t-il fait remarquer. Mais poursuit-il, grâce à la détermination et au dynamisme du président Patrice Talon, l’Asecna est déjà sur les travaux. A en croire ses dires, les choses évoluent bien pour la mise en service de l’aéroport. Le chargé de mission de suivi des infrastructures de transport, de cadre de vie et de la décentralisation n’a pas manqué à ce propos de louer le leadership du maire Charles Toko pour les actions menées dans le cadre de la mise en service de cette infrastructure qui tient à cœur aux populations de Parakou et du septentrion.

De la traversée et du contournement de Parakou

Abdoul Chabi Rachid n’a pas manqué d’exprimer la grande joie qui l’anime quant aux nouvelles voies de la traversée et contournement de la ville de Parakou. Et parlant de ces infrastructures qui font aujourd’hui de la cité des Koburu une véritable vitrine du Nord, le chargé de mission a tenu à lever l’équivoque quant à son financement. Selon ses explications, le projet de la traversée et le contournement de Parakou a bénéficié d’un complément de 8 milliards de francs CFA décaissé par le chef de l’État Patrice Talon à son avènement pour la réalisation en double voies du tronçon aérodrome-Alhouda initialement prévu en une voie.

De le mise en service prochaine du port sec de Parakou

L’invité de Paterno Gomez a, par la même occasion rassuré les populations de Parakou de la mise en service prochaine du port sec et de la construction des deux marchés internationaux de Parakou. « Nous sommes entrain de faire les études avant de lancer les travaux afin d’éviter les éléphants blancs », a-t-il laissé entendre.

Du projet de l’asphaltage dont bénéficie Parakou

Le chef de l’État Patrice Talon lors d’un escale à Parakou, a promis goudronner et paver toutes les rues de la troisième ville de Parakou. Cette promesse, les parakois s’en souviennent et l’attendent impatiemment. C’est pourquoi le projet de l’asphaltage leur tient particulièrement à cœur. Après plusieurs reports de la date de démarrage des travaux, Abdoul Chabi Rachid rassure, « les études sont achevées complètement ». Selon lui, Parakou bénéficie d’environ 70 kilomètres de route dans le projet asphaltage. Ces 70 kilomètres seront exécutés en trois phases pour raisons de mobilité urbaine. De toutes les façons, l’invité a rassuré du démarrage très prochain dudit à Parakou.

Charles Toko et son équipe félicités

La gestion locale n’a pas été occultée au cours de cet entretien. En ce qui concerne la politique locale, l’invité a félicité, encouragé et tiré un coup de chapeau au conseil municipal de la ville de Parakou pour le travail qu’il abat. « Le maire qui est là fait du très bon travail », remarque Abdoul Chabi tout en saluant la synergie d’actions entre Charles Toko, l’honorable Rachidi Gbadamassi et le ministre Samou Adambi.

Ce passage de Abdoul Chabi Rachid à l’antenne de la radio Urban Fm aura servi de dissiper les craintes des populations quant aux nombreuses questions restées longtemps sans réponses à leur niveau. De telles actions doivent être multipliées pour que les populations soient au même niveau d’informations que les dirigeants afin de jouer leur rôle dans le développement du Bénin.

618 vues

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *