501 vues

Le porte-parole du parti, Union pour le Développement du Bénin Nouveau (Udbn) a été l’invité de l’émission Actu-matin de la télévision Canal3-Bénin du jeudi 31 mai dernier. Au cours de cette émission Gildas Aïzannon a levé un coin de voile sur les ambitions politiques de son parti. Il na également pas manqué de se prononcer sur l’école de formation politique des Fcbe implantée dans le principal fief de l’Udbn. Le porte-parole du parti de l’honorable Claudine Prudencioa confirmé l’hégémonie de ce parti sur Godomey et Calavi.

Edouard ADODE(stg)

Lannée 2019 sera sans nul doute une année charnière pour toutes les formations politiques au Bénin. En attendant, on notedéjà un branle-bas dans tous les quartiers généraux des partis politiques. LUdbn, de lhonorable Claudine Prudencio affûte également ses armes pour des victoires plus retentissantes. Reçu sur actu-matin de Canal3, le jeudi 31 mai dernier, Gildas O. Aïzannon sest prononcé sur les faits brûlants de lactualité et a profité pour dévoiler quelques ambitions politiques de son parti. Il confirme avec assurance que lUdbn reste indétrônable dans Abomey-Calavi quelles que soient les agitations de qui que ce soit. « Nous travaillons sereinement dans nos fiefs et ce serait difficile même pour Boni Yayi qui lance lécole du parti Fcbe de venir nous chercher à Godomey et Calavi », a-t-il déclaré.
Parlant de lactivisme de lancien chef de lEtat Boni Yayi, le porte-parole de lUdbn affirme, « la raison unique qui motive Boni Yayi cest de disposer dun nombre suffisant de députés pour empêcher Talon et la rupture de poursuivre la lutte contre la corruption et de faire la lumière sur les scandales de Icc services, Cen-sad, Dangnivo dans lesquels sa responsabilité personnelle pourrait être engagée ». Pour lui, les différentes sorties de lancien locataire de la Marina constituent de la pure provocation, « Boni Yayi avec ses sorties intempestives, est dans la provocation », dixit-il.
Par rapport au positionnement de lUdbn sur léchiquier politique national, le porte-parole a précisé la raison fondamentale du retrait temporel de son parti delUnion fait la Nation (Un). Ce retrait permetraità lUdbn de mieux définir les orientations nécessaires pour le parti en connivence avec les militants à la base. Il affirme sans ambages que lUdbn fait toujours partie de la mouvance présidentielle. Gildas Aïzannon na pas occulté les activités de la présidente de lUdbn.

Une présidente politiquement active

En dressant le bilan des activités politiques de la présidente de l’Udbn Claudine Prudencio pour ces derniers douze mois, Gildas Aizannon pointe du doigt l’organisation du congrès du parti. « Ce congrès qui a réuni des dizaines de milliers de participants venus de tous les départements du pays n’aurait pas été une réussite sans l’implication active de la présidente », croit-il savoir. L’implication active de la présidente de son parti au séminaire parlementaire sur la réforme du système partisan et dans les reformes du gouvernement de la rupture au sein du Bmp est selon Aïzanon, le signe de la vitalité de l’Udbn. Pour finir, il a rappelé la présence de l’Udbn, aux côtés du mouvement Jeunesse Unie pour la Relève Efficace (Jure) et de l’Ong Humainté Epanouie, pour commémorer le 5è anniversaire de la répression sauvage du pouvoir Fcbe en 2013 contre les étudiants de l’université de Parakou.
Cette sortie est une véritable raclée que l’Udbn vient administrer à ses détracteurs politiques.

501 vues

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *