160 vues

12 millions pour étancher la soif des parakois

.La coopération Parakou-Orléans sous de beaux auspices

.29 forages réhabilités pour cette première phase

La mairie de Parakou en partenariat avec la ville d’Orléans a procédé le mardi 17 avril dernier dans le quartier titirou dans le premier arrondissement, à la réhabilitation d’un forage. Ces travaux viennent mettre un terme à la campagne de réhabilitation des forages engagée depuis le mois de février. Au terme de cette campagne, 29 forages repartis dans les trois arrondissements ont été réparés. C’était en présence du chef service eau et assainissement de base de la mairie, Marie-Lorraine Gilbert, représentante de la ville d’Orléans, du délégataire et de certains habitants du quartier.

Wahabou ISSIFOU

Soulager les peines des populations de Parakou en leur donnant de l’eau potable. C’est l’objectif de la campagne de réhabilitation des forages lancée par le maire Charles Toko.
Cette campagne qui s’est inscrite dans le cadre de la coopération de la ville de Parakou et sa sœur d’Orléans en route pour mettre en œuvre le projet de la norme ISO 24510 de la cité des Koburu.

C’est le quartier Titirou dans le troisième arrondissement qui a servi de cadre pour mettre fin à cette campagne de réhabilitation des forages.
Environ douze millions, c’est le coût total des activités de réhabilitation de 29 forages répartis au niveau des trois arrondissements de la commune de Parakou.

Sabicouscous Abdou Fadel, agent intermédiation social, chef division eau et assainissement du deuxième arrondissement, a salué le partenariat tout en notifiant au délégataire que c’est avec la plupart des redevances que les réparations sont faites. « Lorsque la panne est comprise entre 0 et 50.000f, la réparation est du ressort des délégataires et plus de 50.000f c’est du ressort de la mairie. » a-t-il fait savoir en demandant toujours au délégataire de payer régulièrement les redevances sans quoi il peut être remplacé après une mise en demeure.

Il invite aussi les populations à prendre soin de ces ouvrages. « Qu’ils sachent que c’est l’eau qui paie l’eau » a-t-il déclaré.

Marie-Lorraine Gilbert, représentante d’Orléans dans le cadre de la coopération Parakou-Orléans, pour sa part, a invité les populations à utiliser ces ouvrages avec beaucoup de précautions et que les délégataires fassent diligence pour le paiement des redevances.

Ces forages étant un bien public, les populations ont promis d’en prendre bien soin.

160 vues

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *