113 vues

RENCONTRE DU CHEF DE L’ÉTAT AVEC LA DÉLÉGATION DE TCHAOUROU

Le chemin de la paix retrouvé

Théâtre de violences depuis les dernières élections législatives, la commune de Tchaourou a désormais retrouvé le chemin qui mène à la paix. C’est ce qu’on peut retenir à l’issue de la rencontre de vérité qui s’est déroulée le jeudi 20 juin dernier au palais de la Marina entre le chef de l’État Patrice Talon et une délégation de Tchaourou composée de cadres et du roi de la localité.
En effet, cette rencontre a eu lieu suite à une demande de ladite délégation préoccupée par la montée de la violence la semaine écoulée dans cette ville située au centre du Nord du pays.
Au cours de cette rencontre, par la bouche de son porte-parole l’ancien ministre Théophile Worou, la délégation a exprimé les «regrets» des populations de Tchaourou face aux dégâts de ces actes perpétrés par certains des fils de cette localité. Les membres de la délégation ont imploré la clémence du peuple béninois tout et surtout celle des personnes en détresse du fait de cette situation déplorable. La délégation a également attiré l’attention du chef de l’État sur la situation de son prédécesseur Boni Yayi.
En prenant la parole, le chef de l’État Patrice Talon a rassuré ses hôtes de ce que le Bénin est un et indivisible. « Nous sommes tous des frères et sœurs », a clamé le président de la République avant de prendre sur lui, la responsabilité de demander pardon au peuple béninois au nom de toute la classe politique pour ces événements malheureux que le Bénin a enregistrés ces derniers jours. Il par la suite fait savoir aux uns et autres que « Le Bénin est éternel, Tchaourou est éternel, ce sont les hommes qui passent ».
En ce qui concerne le cas de l’ancien président Boni Yayi, Patrice Talon a fait remarquer tout simplement qu’il n’est nullement animé d’un esprit de faire du mal à son ami. Il a d’ailleurs réitéré son amitié à l’endroit de son prédécesseur. Un comité de suivi de la mise en œuvre des engagements pris par les deux parties a été constitué au cours de cette rencontre.
A la fin de la séance, l’honorable Adam Bagoudou natif de Tchaourou a exprimé sa satisfaction. « L’audience de cet après midi est venue à point nommé pour rassurer l’ensemble de la commune de Tchaourou et l’ensemble du peuple béninois sur les perspectives de paix, sur le fait qu’avec ça, nous sommes désormais sur la voie de la cohésion et de la réconciliation », a-t-il fait savoir. C’est pour lui une grande joie que sa commune d’origine puisse enfin retrouver le chemin de la paix.

Edouard ADODE

113 vues

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *