297 vues

Dans le cadre de la convention 2016-2018 qui engage la ville de Parakou et celle d’Orléans, des actions fortement liées au développement durable se posent. Selon cette convention, il s’agit de la valorisation du tourisme et du patrimoine locale par le développement du musée de plein air désormais Village d’Orléans, et du développement de partenariats entre les établissements scolaires et les universités des deux villes. Sur ce, les journées du 12 et 21 Mai ont été choisies pour faire découvrir à 50 élèves de trois collèges de la ville de Parakou des activités sportives telles que le rugby, le basket-ball et la danse et de faire une causerie sur l’Interculturalité et le jumelage des villes d’Orléans et de Parakou à l’intérieur du village d’Orléans.

Wahabou ISSIFOU

Échanger et faire découvrir diverses activités sportives et éducatives à travers des activités telles que le rugby, le basket-ball et la danse. Favoriser les échanges interculturels et renforcer davantage le partenariat entre la ville d’Orléans et celle de Parakou. Faire découvrir une partie du patrimoine culturel de Parakou. Tels sont les objectifs de ce programme de sensibilisation dénommé ‘’ Réveil l’Orléakou ’’ qui a regroupé 50 élèves âgés entre 12 et 18 ans, venus du collège d’Enseignement général de Albarika, des collèges privés Roger Lafia et Carrefour des Talents.
Pour cette journée du 12 Mai, les enfants étaient tous enthousiasmés par la découverte de ces activités sportives conduites par des animateurs des associations sportives de Parakou sélectionnés et trois étudiants orléanais venus dans le cadre du programme École de rugby de l’Ong Rugby pour tous.
Pour Gaétan Barata, Olivier Prat et Souadou Sy, tous étudiants orléanais, cette journée de sensibilisation et d’activités sportives vient à point nommé car elle a permis de renforcer les échanges entre les élèves des différents collèges dans une bonne ambiance. «  Ça se passe super bien, les enfants ont l’air d’apprécier les activités qui sont proposées, ça les motive », a déclaré Gaétan Barata. Et pour renchérir, Olivier Prat a notifié, « il y a une très bonne ambiance… et comme on est des étudiants orléanais en faculté de sport, on vient apporter un peu de soutien sportif aux associations et du coup on fait découvrir le sport aux enfants des échanges Orléans-Parakou et ensuite on fera des échanges sur plusieurs thèmes… Parce qu’on pense que c’est la solidarité internationale. On pense que c’est quelque chose qu’il faut promouvoir et développer ».
Quant à Marie-Lorraine Gilbert, représentante de la ville d’Orléans dans le cadre du partenariat Parakou-Orléans, l’Orléakou est la contraction du partenariat Orléans Parakou qui permettra aux élèves et étudiants des deux villes d’échanger davantage sur les activités sportives et interculturelles.
25 ans après la signature de la première convention de coopération décentralisée portant sur un programme de développement reconduit depuis lors sans interruption par conventions triennales, un coup de chapeau doit être tiré à ces deux villes qui œuvrent pour un développement durable dans l’interculturalité.

297 vues

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *