135 vues

SITUATION SOCIOPOLITIQUE AU BÉNIN

Les têtes couronnées de Parakou prônent la paix

L’ensemble des rois, têtes couronnées, sages et notables de la ville de Parakou ont donné un point de presse dans la matinée du dimanche 5 mai dernier. Ils ont appelé le peuple béninois à la sérénité et au calme pour la préservation de la paix dont le Bénin a toujours fait montre. A travers cette déclaration, ils invitent les populations à cultiver cette paix et à préserver l’unité nationale. C’était en présence du roi de la cité des Kobourou sa majesté Akpaki Gobi Yinsè, le Chef de terre de Parakou et plusieurs autres têtes couronnées de Parakou.

Wahabou ISSIFOU

Les élections législatives du 28 avril dernier se sont déroulées dans une atmosphère peu ordinaire. Plusieurs incidents ont émaillé cette période par excellence connue comme étant une période de fête au Bénin. Pour cela les têtes couronnées, sages et notables de la commune de Parakou sont montés au créneau à travers une déclaration pour déplorer ces incidents qui ont perturbé les élections sur toute l’étendue du territoire notamment à Parakou.

Tout en conjurant à jamais ces tristes moments, ils ont invité le peuple béninois, les formations politiques et toutes les couches sociales à la préservation de la paix sociale et la protection du patrimoine commun. En rappelant que la jeunesse prendra en compte les différentes sensibilisations, ces sages ont précisé dans leur déclaration que l’ancien président Soglo n’a jamais demandé de détruire Abomey, ni Bohicon, ni de bruler la maison de Luc Atrokpo, maire de Bohicon, dissident Rb. « Le président Houngbédji n’a jamais demandé de saccager Porto-Novo. Ni même de bruler la maison d’un député de monsieur Augustin Ahouanvoébla, dissident Prd. Ici, la maison d’un député a été entièrement brulée à Tchaourou. Des voitures appartenant à des conseillers communaux ont été entièrement consumées. Leurs maisons saccagées. », ont-ils déploré.

Les têtes couronnées ont aussi appelé la clairvoyance du président Patrice Talon car, « lorsqu’on reste impassible face aux agissements de vermines, on condamne la bonne graine ». « Le président Patrice Talon doit se réveiller et protéger la population béninoise face à l’inconscience et l’insouciance de certains. Il doit mettre hors d’état de nuire tous ceux qui de près ou de loin ont contribué à détruire les biens publics ou privés à Parakou, à Tchaourou, à Cotonou et partout ailleurs. », ont-elles fait savoir en indiquant qu’aucun moyen n’est de trop lorsqu’il s’agit de défendre le peuple car la destinée du peuple de même que sa sécurité sont dans les mains du président. « Utilisez tous les moyens nécessaires pour défendre. Quant à la population béninoise, la protection de la vie humaine, la protection de nos infrastructures, la sauvegarde de la cohésion et de la paix sociale doivent demeurer les valeurs essentielles du patriotisme et de l’attachement au développement du Bénin », ont-elles ajouté en priant chacun à œuvrer pour la paix.

135 vues

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *