127 vues

SOUS L’EGIDE DE L’HONORABLE MARIAMA BABA MOUSSA

Des jeunes de Parakou réfléchissent sur l’indépendance du Bénin

«  C’est au bout de l’ancienne corde, qu’on tisse la nouvelle », dit-on. De même, la meilleure manière d’entrer en contact avec l’ancienne corde est par le portail de l’histoire. C’est dans cette optique que les jeunes de Parakou se sont rassemblés le vendredi 2 août dernier à l’Ecole Primaire Privée de Wokodorou pour réfléchir sur les 59 ans d’indépendance du Bénin. Cette séance de causerie et de débats a regroupé élèves, étudiants, enseignants et universitaires sous l’égide de l’honorable Mariama Baba Moussa.

Ainsi, les participants ont analysé les avancées notées après 59ans d’indépendance du Bénin et les défis à relever avant de situer la jeunesse sur sa responsabilité par rapport à ces défis.
Au cours de cette séance, la question de la Zone de Libre Echange Continental Africain (Zleca) a été également évoquée. Cette thématique a été animée par le docteur Amine Alassane, Louis Tchonkloe et Zoubèrou Moussa Amadou. Selon le docteur Alassane, les pays africains se sont hâtés à signer l’accord de la Zleca sans pour autant mettre en place les préalables qu’il faut pour que cette vision soit bénéfique pour tous les pays qui y font partie. Néanmoins, il reconnait que la création de cette zone aura assez d’impacts sur l’économie du continent si très tôt les dirigeants du continent essaient de mettre en place des dispositions pouvant faciliter la diversité des productions dans cet espace économique tout en veillant sur l’unité douanière.

Les participants sont sortis très satisfaits de cette séance de causerie qui leur a permis de mieux comprendre ces sujets d’actualité. Ils ont donc remercié l’honorable Baba Moussa pour son souci du bien-être de la jeunesse de Parakou.

Edouard ADODE

127 vues

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *