152 vues

TOURNEE DE REMERCIEMENT ET DE REDDITION DE COMPTE DANS LA 8E CE

L’He Baba Moussa reçoit les bénédictions des rois et têtes couronnées de Parakou

Toujours dans le cadre de sa tournée de remerciement des militants qui l’ont choisie comme leur représentante au parlement, l’honorable Mariama Baba Moussa multiplie les rencontres dans sa circonscription électorale. Elle était le dimanche 1er septembre dernier au palais royal de Parakou pour recevoir les bénédictions du roi, des sages et notables de la cité des Koburu. Le roi et toutes sa cour ont prié pour cette amazone qui après son élection a pensé revenir vers ses mandants.

Pour le représentant du collège des sages de Parakou Séidou Zakari, l’acte posé par l’honorable Mariama Baba Moussa devait faire école au niveau de ses collèges. Car selon ce dernier plusieurs députés après leur élection ne reviennent à la base qu’à l’approche de nouvelles joutes électorales. Il a donc invité cette dernière à continuer dans ce sens et à poser des actes qui impacteront le développement de Parakou.

L’élue du peuple a promis revenir chaque fois que le temps lui permettra au près de sa base afin de recueillir les problèmes des uns et des autre. C’est par les bénédictions des têtes couronnées que la députée a mis fin à sa visite.

Dans cette même journée du dimanche 1er septembre, la députée a reçu à son domicile le bureau de l’association des ressortissants de Banikoara à Parakou.

A ce niveau également l’honorable Baba Moussa a remercié ses hôtes pour leur soutien de taille et leur confiance placée dans le parti du cheval blanc cabré lors des dernières législatives d’avril dernier. Une implication qui selon elle a permis son élection en tant que députée de la 8e circonscription électorale. L’autre point qui a objet d’échange est le développement du bureau de l’association des ressortissants de Banikoara à Parakou. Ils ont alors discuté sur les questions qui minent le développement de cette association.

Plusieurs problèmes ont donc été énumérés par le bureau au nom de leur représentant. Des doléances qui selon l’élue du peuple ne sont pas entrées dans les oreilles de sourd. Elle les a tout de même invités à travailler pour un développement inclusif participatif tout en impliquant les populations à la base. Car pour elle, il ne saurait avoir de développement sans l’implication des uns et des autres.

Samiratou ZAKARI

152 vues

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *