90 vues

UNIVERS DES ATTRIBUTS DE LA NATION BENINOISE

Le drapeau national en perte de valeur

Le drapeau est un emblème qui permet de distinguer une nation. Cet emblème à multiple couleur, traduit à la fois l’histoire et les aspirations d’un peuple, raison pour laquelle, le drapeau mérite un certain respect de la part des populations qui se reconnaissent à travers cette marque des Etats modernes. Si autrefois les citoyens béninois avaient une considération particulière pour leur drapeau national, aujourd’hui le constat est tout autre, même dans les administrations, cet étendard n’est plus respecté comme tel. Un phénomène qui pose le problème du sens du patriotisme et de citoyenneté des béninois d’aujourd’hui.

Wilfried AGNINNIN

Il est composé d’une bande verticale verte le long de la hampe, de largeur égale aux 2/5 de la longueur totale du drapeau, et de deux bandes horizontales d’égale largeur, jaune au-dessus et rouge au-dessous. Selon l’article Premier de la Constitution de la République du Bénin du 11 décembre 1990 qui le consacre comme Emblème national, le drapeau du Bénin est composé, en partant de la hampe, d’une bande verte sur toute la hauteur et sur les deux cinquièmes de sa longueur, de deux bandes horizontales égales : la supérieure jaune, l’inférieure rouge.
L’actuel drapeau du Bénin est adopté le 16 novembre 1959 et utilisé pour la première fois le 1er août 1960. À cette époque, le pays s’appelait le Dahomey. Le drapeau tricolore est abandonné en 1975 pendant la période marxiste léniniste de Mathieu Kérékou. Le pays prend alors le nom de la République Populaire du Bénin (Rpb) et adopte le drapeau vert à étoile rouge, en haut à la hampe. À la fin de la période marxiste, à partir du 1er août 1990, le pays décide de revenir sur son nom de République du Bénin et adopte à nouveau son ancien drapeau tricolore jusqu’à ce jour.

Que disent les couleurs ?

La signification des couleurs est expliquée dans l’Aube Nouvelle, l’hymne national du Bénin. Le vert rappelle l’espoir du renouveau, le rouge évoque le courage des aïeux et le jaune représente présage. Ces différentes couleurs ont été choisies tout en se référant à l’histoire du Bénin.

Le drapeau, très peu honoré aujourd’hui

Le drapeau du Bénin perd de plus en plus sa valeur pendant ces dernières années. Autrefois, cette pièce d’étoffe qui flotte au vent, recevait les civilités de plus d’un dans les administrations, places publiques et autres lieux de rassemblement.
Pour Moussa Ankidosso agent d’état à la retraite résident à Parakou, pendant les temps coloniaux les citoyens béninois accordaient une place de choix au drapeau. « En notre temps, si tu es dans un lieu où on monte les couleurs tu dois forcément t’arrêter pendant ce temps là », a-t-il rappelé. Selon lui, le drapeau du Bénin représente le pays tout entier. « Avant si tu vois d’abord le drapeau tu as peur, et tu es obligé même parfois de t’incliner avant de continuer ton chemin », a ajouté le sage Moussa Ankidosso. Abondant dans le même sens que celui de son prédécesseur, Amadou Issa ancien combattant a fait savoir que l’histoire béninoise est peu enseignée dans les écoles et établissements. C’est pourquoi selon lui, les pratiques qui incarnaient les valeurs républicaines ont commencé par disparaître des habitudes surtout de bon nombre de jeune.
Dans les administrations publiques du Bénin, peu sont ses structures étatiques qui observent la cérémonie des couleurs les jours de service. Cependant, certaines institutions comme l’Assemblée Nationale ont compris qu’il faut restaurer les valeurs républicaines. C’est pourquoi le nouveau président de cette institution parlementaire Louis Vlavonou, a réintroduit depuis le lundi 3 juin dernier, la cérémonie des couleurs dans ses réformes. Cette pratique doit faire école dans les autres administrations du Bénin.

90 vues

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *