1er CONGRES CONSTITUTIF DES FUS A PARAKOU : Le bureau provisoire installé

2 ans ago | Written by
1 991 vues
0 0

1er CONGRES CONSTITUTIF DES FUS A PARAKOU

Le bureau provisoire installé

.Abdoulaye Sanoussi satisfait de la participation de tous

Le premier congrès constitutif des Forces Unies et Solidaires (Fus) s’est tenu dans la matinée du samedi 11 août dernier à Bénin métropole Hôtel. Une occasion pour le mouvement d’installer son premier bureau national provisoire. Ils étaient nombreux, les congressistes à faire le déplacement pour porter sur les fonts baptismaux le mouvement Fus. Réunis autour du Thème, «l’avenir appartient aux jeunes, c’est aujourd’hui qu’il faut le préparer», les congressistes ont démontré combien la jeunesse est prête pour sortir de l’ornière et prouvée ses capacités à la face du monde.
Pour Armand Kouchoro, président du comité d’organisation, qu’il s’agisse de la Chine, de l’Indonésie, de l’Amérique Latine ou des Pays-Bas, des groupements de jeunes apparaissent à l’avant-garde des combats politiques. Pour lui, ce phénomène n’est pas nouveau «partout, à l’occasion de révolution ou simplement de grands mouvement de masses, c’est généralement la jeunesse qui s’est trouvée en première ligne, poussée par son dynamisme».
Il a ensuite par les propos de l’Ex directrice générale de l’Unesco (1999-2009), qui disent «Parce qu’en fin de compte, c’est vous la jeunesse du monde qui vivrez, les conséquences des décisions que nous prenons aujourd’hui, vous avez le droit de faire entendre votre voix. Et nous avons le devoir de vous écouter», pour montrer que l’avenir appartient à la jeunesse.
Quant au président Abdoulaye Sanoussi, il a dans son discours de clôture salué les conclusions de l’historique congrès. Il a également exprimé sa gratitude aux personnalités, représentants de mouvements, associations ou partis politiques qui ont rehaussé de leur présence l’éclat dudit congrès. Pour lui, «La jeunesse doit pouvoir prendre conscience des erreurs commises par les ainés pour parfaire sa gestion du pouvoir. Elle doit vraiment comprendre que la politique ne rend pas riche donc ce n’est pas parce que la galère sévit que les jeunes doivent aller en politique pour se mettre à l’abri du besoin. Car ce faisant, les générations futures reprocheront à la génération actuelle ce que cette dernière reproche à la génération passée».
Pour finir, un bureau national provisoire de 37 membres a été mis sur pied pour mettre en œuvre le programme d’action et les mandats définis, de mobiliser et d’assurer la participation des membres à la mise en œuvre des décisions du congrès.

Wahabou ISSIFOU

Article Categories:
Politique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


c99
anadolu yakas escort ili escort beylikdz escort esenyurt escort antalya escort avclar escort irinevler escort