1ÈRE ÉDITION DU FESTIVAL AFRICAIN DE L’ART VESTIMENTAIRE A PARAKOU : Pari gagné pour la promotrice Alidath Yamassarè

3 semaines ago | Written by
2 509 vues
0 0

 

 

Les rideaux de la première édition du Festival Africain de l’Art Vestimentaire sont tombés le dimanche 8 novembre 2020. Mais bien avant, un géant concert a permis de lancer officiellement les hostilités le samedi 7 novembre 2020 à l’esplanade de la Haute Ecole de Commerce et de Management (Hecm) de Parakou en présence du Directeur Général du Fonds des Arts et de la Culture (Dg Fac) Gilbert Déou Malè, des acteurs culturels de la cité des Kobourou et plusieurs artistes du septentrion. Au cours de cette soirée culturelle riche en couleurs et en son, les spectateurs ont droit à plusieurs tableaux artistiques. Il y avait au rendez-vous des défilés de mode, de la comédie, du théâtre et d’interprétation artistique. Les artistes qui ont plus marqué leur passage au devant de la scène sont Kalamoulaï et Amy Mako.


Trois jours d’intense activités culturelles avec à la clé une foire commerciale des produits locaux ont permis aux populations de la cité des Kobourou de découvrir les merveilles de la culture béninoise. Pour la promotrice de l’événement Alidath Yamassarè l’objectif est atteint. En organisant ce festival la Miss inter-universitaire Alidath Yamassarè entend révéler l’Afrique à travers l’art vestimentaire et ses différentes cultures. L’nitiatrice n’a pas manqué d’exprimer sa gratitude aux partenaires techniques et financiers qui l’ont accompagné pour la réussite de cet événement.


En appréciant la première édition du Faav, le Directeur Général du Fonds des Arts la Culture (Dg Fac) Gilbert Déou Malè s’est dit satisfait de l’événement. « Nous sommes satisfaits. Parce qu’il s’agit ici de mettre sur orbite nos valeurs culturelles. Je crois que la culture béninoise est riche. Et c’est ce que le chef de l’État Patrice Talon a compris en mettant en place le Fonds des Arts et de la culture pour pouvoir accompagner les acteurs culturels béninois », s’est-il réjoui. Selon le directeur Gilbert Déou Malè, ce festival participe de la concrétisation de la vision du gouvernement et à révéler la culture béninoise au monde entier. Tout en remerciant les organisateurs de ce festival, le Dg Fac a exprimé sa disponibilité à accompagner les événements culturels entrant dans le cadre de la promotion de la culture béninoise.
Le rendez-vous est pris pour la deuxième édition.

Wilfried AGNINNIN

 

Article Categories:
A la une · Culture

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


c99
anadolu yakas escort ili escort beylikdz escort esenyurt escort antalya escort avclar escort irinevler escort