1ERE EDITION DU FESTIVAL AFRICAIN DE L’ART VESTIMENTAIRE : C’est du 6 au 8 Novembre prochain à Parakou

2 mois ago | Written by
2 717 vues
0 0

 

 

Il aura bel et bien lieu, le Festival Africain de l’Art Vestimentaire (Faav) dans la cité des Koburu du 6 au 8 novembre 2020. La promotrice Alidath Yamassarè, miss inter Université de Parakou, l’a fait savoir à travers une conférence de presse organisée le samedi 31 octobre 2020 dans une salle de la Haute Ecole de Commerce et de Management (Hecm). C’était en présence des professionnels des médias de Parakou, acteurs culturels, parents et amis.


« Révéler l’Afrique à travers l’art vestimentaire et nos cultures », c’est le thème sous lequel la conférence a été animée. Plusieurs panels ont meublé la rencontre. En premier, c’est Abi Touré, Président Directeur Général de Acm Fashion qui a tenu l’assistance en haleine sur tout ce qui concerne la culture à Parakou et en Afrique. Pour lui, le Bénin a encore du chemin à faire dans le secteur de la culture, de l’art et du tourisme en dépit des efforts fournis par le gouvernement central. Il a espoir qu’à travers l’organisation du Faav, le Bénin sera encore révélé au monde à travers son art vestimentaire et sa culture.
Pour la miss Alidath Yamassarè, promotrice de l’évènement, ce festival vise à valoriser le label béninois en particulier et les tissus africains en général. Il s’agit concrètement de faire la promotion de l’art vestimentaire, des traditions et des cultures du Bénin.
La première édition du Festival Africain de l’Art Vestimentaire (Faav) se déroulera dans l’enceinte de Hecm les 6, 7 et 8 novembre 2020. Déjà le 6, il y aura l’ouverture des stands des produits qui sera accessible à tous. Le 7 sera l’apothéose avec un grand spectacle qui sera meublé par des défilés de mode en tissus africains, des prestations des artistes tels que Kalamoulaï, Amy Mako, Maff Affo et bien d’autres. Selon Alidath Yamassarè, il y aura également des remises d’attestation aux meilleurs. Les expositions prendront fin en soirée du 8 novembre.
Il faut rappeler que le projet est accompagné par la direction du Fonds des Arts et de la Culture (Fac).

Wahabou ISSIFOU

Article Categories:
A la une · Culture

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *