1ere VICE PRESIDENTE DE L’ASSEMBLEE NATIONALE : Mariam Talata, coup d’essai, coup de maître

1 an déjà | Écrit par
742 vues
0 0

1ere VICE PRESIDENTE DE L’ASSEMBLEE NATIONALE

Mariam Talata, coup d’essai, coup de maître

Nul ne pouvait imaginer qu’elle siègerait à l’Assemblée Nationale huitième mandature du Bénin. Puisqu’étant au départ classée suppléante sur la liste des candidats de l’Union Progressiste dans la huitième circonscription électorale dans laquelle le Bloc Républicain a une hégémonie inquiétante. Mais au terme du scrutin du 28 avril dernier, le premier titulaire de sa liste a miraculeusement gagné un siège au sein de l’hémicycle. Cependant, jusque là, elle était encore loin de son rêve, celui d’être comptée parmi les élus du peuple, surtout connaissant l’attachement des hommes béninois au titre d’honorable. Sacca Lafia pouvait choisir aller à l’Assemblée Nationale que de rester au gouvernement. Mais voilà, à quelques heures de l’élection des membres du bureau de l’Assemblée Nationale, Sacca Lafia démissionne pour céder sa place à sa suppléante, Mariam Chabi Talata épouse Zimé Yérima.
C’est ainsi que celle qu’on peut désormais appelée ”la nouvelle flèche” s’est vu ouvertes les portes de l’Assemblée Nationale. Et comme si cette faveur seule ne suffisait, contre toute attente, la professeure de philosophie se voit placée à la position de deuxième personnalité du palais des gouverneurs, c’est-à-dire première vice présidente de l’institution parlementaire.
Mariam Chabi Talata a tout simplement fait de son premier coup d’essai, un coup de maître, car jamais dans le passé une femme n’a réalisé cet exploit. Cette percée de la Nouvelle flèche politique est donc le fruit des années de militantisme et d’engagement de la dame de fer sur un terrain qui, longtemps était regardé comme la chasse gardée des hommes. Sa rigueur, sa simplicité et son attachement aux valeurs nobles de la femme africaine notamment la dignité et le courage, sont autant de vertus qui font de Mariam Chabi Talata un modèle de leader féminin à enseigner aux jeunes filles dans les écoles.
Au poste de première vice présidente de l’Assemblée Nationale, cette dame de fer a bien le profil et les ressources intellectuelles qu’il faut pour le job.
Bon séjour à la Nouvelle Flèche politique au sein de l’hémicycle.

Edouard ADODE

Catégorie :
A la une · Actualité · Politique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *