PROGRAMME YALI WASHINGTON ET DAKAR : La Fondation Hystérésis partage l’opportunité avec des jeunes parakois

2 mois ago | Written by
3 068 vues
0 0

 

 

Le samedi 7 novembre 2020, une vingtaine de jeunes de la ville de Parakou a participé à une conférence publique sur les opportunités de Young African Leaders Initiative (Yali), un programme de l’ancien président des États-Unis Barack Obama depuis 2010. Cette initiative est portée par la Fondation Hystérésis. La conférence dirigée par le directeur des opérations et du développement de la Fondation Hystérésis Olusegun Charles Vidjannagni a eu lieu dans la salle American Corner de l’Université de Parakou.

Wilfried AGNINNIN

 

C’est une conférence organisée par la Fondation Hystérésis dans le cadre du projet Youth Leadership and Capacity Building (Ylcb) financé par l’ambassade des États-Unis d’Amérique près le Bénin. Au total, 25 personnes composées majoritairement de jeunes filles venues des associations et organisations basées dans la ville de Parakou ont été sélectionnées et conviées à ce rendez-vous de partage d’expérience professionnelle. L’objectif de Yali est de soutenir les jeunes leaders africains dans leurs efforts pour stimuler la croissance et la prospérité, renforcer la gouvernance démocratique et améliorer la paix et la sécurité dans le continent africain.

Les participants ont eu droit entre autres, aux opportunités des programmes Yali Washington et Dakar, aux notions du numérique, aux impacts des déchets issus des appareils électroniques sur l’environnement et la santé humaine ainsi qu’à l’incitation pour l’apprentissage de la langue anglaise.
Pour Moufida Adam Chabi et Marie Euphrosine Ogoutéïbo deux participantes, c’est une initiative qui vient à point nommé. A les en croire, c’est une conférence qui leur a permis de découvrir des opportunités ayant trait au programme Yali Washington et Dakar. « Cette conférence m’a permis d’apprendre plusieurs choses sur le Yali. J’attendais parler de Yali, mais franchement je ne savais pas ce que c’était. C’est au cours de cette conférence que j’ai apprise que Yali a été initié par l’ancien président des États-Unis Barack Obama en 2010 », a exprimé Moufida Adam Chabi. Pour sa part, Marie Euphrosine Ogoutéïbo a témoigné sa reconnaissance à la Fondation Hystérésis pour avoir organisé cette conférence. « Je remercie au nom de tous les bénéficiaires la Fondation Hystérésis, parce que nous jeunes surtout du Nord nous n’avons pas souvent droit à ces genres d’opportunités, on a l’impression que tout se concentre au Sud du pays. C’est déjà un grand pas que la Fondation a fait en organisant cette conférence à Parakou », a-t-elle reconnu.

Pour le directeur des opérations et du développement de la Fondation Hystérésis Olusegun Charles Vidjannagni, cette conférence permet aux jeunes participants de s’informer davantage sur les opportunités des programmes Yali et comment participer. Selon lui, c’est une conférence qui vise à renforcer le leadership des jeunes tout en les incitant à l’entrepreneuriat, à l’apprentissage de la langue anglaise et aux métiers du numérique. A en croire Olusegun Charles Vidjannagni, les autorités doivent également trouver des stratégies pour la gestion des déchets issus des appareils électroniques. Le directeur a émis le vœu de voir les 25 participants postuler aux programmes Yali lancés.

Désormais mieux informés sur le programme Yali, ces jeunes comptent d’ores et déjà postuler à cette initiative de leadership et d’entrepreneuriat. « Après cette formation, je compte bien postuler au programme Yali et s’il plaît à Dieu d’être retenue afin de faire la promotion des jeunes de Parakou et m’insérer dans des activités du Nord-Bénin », a fait savoir Moufida Adam Chabi pour finir.

Article Categories:
A la une · Actualité

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *