57EME SOMMET DE LA CEDEAO AU NIGER : La crise au Mali au cœur des débats

2 semaines déjà | Écrit par
1 989 vues
0 1

 

Après 5 mois d’attente, le président Mahamadou Issoufou du Niger, président en exercice de la Cedeao a ouvert le 57ème sommet de cette organisation. C’était le lundi 7 septembre dernier au centre international de conférence Mahamat Gandhi à Niamey en présence de plusieurs présidents africains. Les débats de ce 57ème sommet ont tourné autour de la situation économique, politique et sécuritaire de la sous-région.

Dans son discours d’ouverture, Mahamadou Issoufou a en ce qui concerne la situation économique parlé des conséquences de la pandémie de la Covid-19 sur les pays de l’Afrique de l’Ouest. Des conséquences liées notamment à la fermeture des frontières terrestres et aériennes.

Pour ce qui est de la question sécuritaire marqué par le terrorisme dans certains pays, le président en exercice de la Cedeao a fait savoir que la crise peut durer. Il a pour cela invité l’ensemble des pays à communier leurs efforts pour traverser la crise.

Sur le plan politique, Mahamadou Issoufou a insisté sur la nécessité du renforcement des institutions démocratiques dans l’espace Cedeao tout en saluant les efforts fournis par plusieurs pays dans l’installation de nouvelles autorités élues. Néanmoins, ce dernier a précisé que le dernier trimestre de l’année en cours sera consacré à l’organisation des élections dans plusieurs pays africains. Il a insisté sur la bonne organisation de ces joutes à venir.

La situation de crise au Mali est l’un des points qui ont retenu les attentions au cours du sommet. Le président nigérien a, à ce sujet, rappelé les sanctions prises par la Cedeao à l’endroit de ce pays depuis le coup d’Etat orchestré par les militaires pour éjecter le président Ibk du fauteuil présidentiel. Cependant, le président de la Cedeao a fait savoir que « le Mali a plus que jamais besoin de stabilité pour que les aspirations fortes du peuple malien à la sécurité, au développement soient pleinement satisfaites. Il est du devoir de notre communauté d’assister les maliens en vue d’un rétablissement rapide de toutes les institutions démocratiques. La junte militaire doit nous aider à aider le Mali ». Il a par la suite ajouté qu’ils fondent l’espoir que la junte répondra favorablement aux mesures prises par leur communauté. Pareil pour d’autres partenaires stratégiques du peuple malien.

 

Samira ZAKARI

Catégorie :
Actualité · Internationale

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

istanbul escort
izmir escort
php shell
istanbul escort bayan bilgileri istanbul escort ilanlari istanbul escort profilleri hakkinda istanbul escort sitesi istanbul escort numaralari istanbul escort fotograflari istanbul escort bayanlarin iletisim numaralari istanbul escort aramalari yapilan site istanbul escort istanbul escort