ACCÈS À L’EAU POTABLE POUR TOUS D’ICI 2021 AU BÉNIN : Le ministre Adambi en passe de réaliser l’exploit . Talon ne s’est pas trompé sur la compétence de l’homme

2 mois ago | Written by
1 495 vues
0 0

 

Dès son arrivée au pouvoir, la question de l’accès à l’eau potable pour tous était une urgence absolue pour le gouvernement du président Patrice Talon. C’est à cet effet que le vaste projet dénommé, ”Accès à l’eau potable pour tous d’ici 2021″ a été mis en place. Ainsi, pour atteindre cette vision, des efforts ont été faits en matière de fourniture en eau potable grâce au dynamisme du ministre de l’eau et des mines Samou Séïdou Adambi. L’accès à l’eau potable a considérablement changé dans plusieurs localités du Bénin. Un exploit qui sera bientôt une réalité avec la couverture intégrale du territoire national en eau potable. Tout ceci, grâce à la la compétence du ministre Adambi.
Le projet mesure d’urgence pour le renforcement du système en l’eau potable a été lancé en 2018 à Savalou ce qui a permis d’améliorer l’accès à l’eau potable dans cette commune. Dans la même dynamique, les communes de Savè, Dassa-Zoumè et Glazoué ont bénéficié d’un programme structurant avec la construction en cours de deux barrages l’un d’une capacité de 2 millions m³ et l’autre de 12 millions m³. Pour le Directeur Général de la Société Nationale des Eaux du Bénin (Soneb) Camille Dansou les travaux de construction de ces infructueuses avancent à grands pas. A l’en croire, le barrage de 12 millions de m³ est déjà exécuté. Ces trois communes ont également bénéficié d’une station de traitement et de pompage, de château d’eau et la réalisation de 8 mille kits de branchement particulier.
La cité des Kobourou dispose pour sa part, de la plus grande usine de traitement d’eau. La première phase de ce projet évalué à plus de 19 milliards est achevée. Actuellement la seconde phase est en cours. Grâce au Programme d’Action du Gouvernement (Pag), le barrage de la commune de Djougou située dans le département de la Donga a été curé afin d’accroître la quantité d’eau. Au total, 9 forages dont 7 équipés ont été réalisés. Ce qui permet de fournir 60 à 100 m³/h d’eau aux habitants de Djougou.

Les habitants des communes de Bohicon et d’Abomey ont également vu leur accès à l’eau potable améliorer. Un projet d’extension du système d’eau potable est actuellement en cours dans le département du plateau. A Abomey-Calavi, la première phase du projet d’approvisionnement en eau potable est partie pour impacter d’ici 2020-2027 250 mille habitants. Dans la ville de Cotonou, les études sont en cours pour combler le déficit en eau potable dans cette commune. Pour conjuguer définitivement le problème d’eau potable à Cotonou, il faut selon les estimations 110 mille m³ d’eau par jour. Pour l’instant, la commune tourne autour de 85 mille m³ d’eau par jour pour plus de 7000 habitants.

Toutes ces réalisations ont permis aux populations de plusieurs localités du Bénin de conjuguer au passé les difficultés liées à l’accès à l’eau potable. Cependant, des efforts restent encore à fournir en matière d’accès à l’eau potable dans certaines localités notamment les plus reculées surtout dans la partie septentrionale. Il faudra donc consentir plus d’énergie dans les zones restantes afin de desservir les populations concernées. Ainsi, le gouvernement Talon pourra se frotter les mains d’avoir gagné le pari du projet ”Accès à l’eau potable pour tous d’ici 2021″.

 

Wilfried AGNINNIN
Source : Site du gouvernement béninois

Article Categories:
A la une · Actualité

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *