AMÉLIORATION DE LA CHAINE LOGISTIQUE DU MAÏS ET DU SOJA : Le Projet Synergie Borgou comble l’attente des producteurs

3 mois déjà | Écrit par
2 873 vues
1 0

 

Le jeudi 25 juin dernier, l’amphithéâtre Solidarité de l’Université de Parakou a servi de cadre au séminaire de clôture du Projet Synergie Borgou. Ce séminaire qui a réuni les acteurs dudit projet a permis de réfléchir sur le thème « organisation des chaînes logistiques du maïs et du soja dans le Borgou ». Les participants ont fait le point des résultats obtenus avant de formuler des suggestions pour l’amélioration des acquis. La cérémonie de clôture s’est déroulée en présence du directeur de l’Institut Universitaire de Technologie (Iut) Henri Tchokponhoué, du troisième Vice-recteur de l’Université de Parakou Ansèque Gomez, du coordonnateur sud du projet Synergie Borgou Messan Lihoussou et des producteurs du soja ainsi que ceux du maïs.

Wilfried AGNINNIN

Le Projet Synergie Borgou est à son terme. Après environ 8 mois de mise en œuvre dans les communes du département du Borgou, les acteurs se sont retrouvés pour capitaliser les acquis. Stabiliser les prix du soja et du maïs, répondre aux besoins locaux des producteurs, privilégier le regain local pour la production agricole familiale et couvrir des besoins alimentaires primaires, sont les objectifs de ce projet.
Pour le directeur de l’Institut Universitaire de Technologie (Iut) Henri Tchokponhoué, le secteur des logistiques constitue un précieux outil de croissance économique et sociale. A l’en croire, c’est une satisfaction pour les stagiaires de son école d’avoir participé à ce projet. De son côté, le troisième Vice-recteur Ansèque Gomez s’est réjoui du choix porté sur Uit de l’Université de Parakou pour coordonner ce projet. Il a fait savoir que « ce premier projet de recherche de coopération de l’Iut de Parakou cadre parfaitement avec les missions et ambitions de l’Up visant à impacter son environnement économique et social ».
Dans son mot de clôture, le coordonnateur sud du projet synergie Borgou Messan Lihoussou a remercié tous ceux qui ont contribué à la réussite de ce projet notamment les producteurs et les partenaires, techniques et financiers. Selon lui, les recherches vont se poursuivre pour améliorer la qualité des résultats obtenus. Mariam Baguidi et Aboubakary Adam Kora respectivement producteurs de maïs et du soja dans les communes de Bembéréké et Sinendé ayant bénéficié du projet ont exprimé leur gratitude à l’endroit des initiateurs du projet. A les en croire, ce projet leur a permis d’améliorer la productivité de leur filière.
Il faut rappeler que le Projet Synergie Borgou est porté par l’Iut de l’Université de Parakou en partenariat avec celle de Liège (Hec), l’Ong-Eclosio avec le soutien financier de l’Académie de Recherche et d’Enseignement Supérieur (Ares).

BILAN DU PROJET SYNERGIE POUR L’ORGANISATION DES CHAÎNES LOGISTIQUES DU MAÏS ET DU SOJA DANS LE BORGOU

L’exécution du projet Synergie Borgou a couvert la période du 1er septembre 2019 au 25 juin 2020 en raison d’une prolongation de 3 mois liée au COVID-19. Ce projet faut-il le rappeler visait à déterminer les localisations et les configurations optimales d’entrepôts pour permettre de mieux faire correspondre l’offre et la demande de maïs et soja dans le département du Borgou. En effet, le Programme Alimentaire Mondial (2020) souligne l’importance des solutions logistiques régionales de mutualisation des récoltes pour lutter contre l’insécurité alimentaire en Afrique de l’ouest et que le Bénin est classé pays à faible revenu et à déficit alimentaire. Pour y arriver, deux séries d’enquêtes de terrain ont été réalisées auprès de 287 productrices et producteurs du maïs et du soja dans les huit communes du Borgou. C’est dans un exposé Powerpoint que Dr Messan LIHOUSSOU, Enseignant-Chercheur de Transport-Logistique à l’IUT de Parakou (UP) et Coordonnateur Sud du projet présente les résultats et conclusions du premier compact de ce projet. Il s’agit par exemple de :
besoin en magasin moderne, spacieux, équipé, bien géré, individuel ou collectif mais à proximité en remplacement des greniers et chambres à coucher ;
de la forte corrélation positive entre la capacité productive du village et la configuration de l’entrepôt ou magasin à installer ;
implantation d’entrepôts modernes de grande capacité au niveau des pôles pour faciliter les stratégies de mutualisation ;
importance des TIC dans l’optimisation de la chaîne logistique agricole (via whatsapp, twitter, mobile money, etc.) et l’alimentation d’un système d’information agricole;
optimisation du remplissage des entrepôts pour couvrir les besoins en stockage ;
nécessité d’une politique de réseaux d’accès au marché ;
urgence du partenariat universités/acteurs du monde paysan/producteurs/bailleurs/SFD ;
l’intérêt d’un deuxième compact pour poursuivre les études dans l’Alibori afin de disposer d’une cartographie claire des départements de l’Alibori et du Borgou.
Ce projet a permis par ailleurs d’accueillir deux stagiaires dont le premier a déjà soutenu le 31 janvier 2020 son mémoire de master en économie des transports et assurances à l’UAC. Les résultats obtenus dans le cadre du Projet Synergie Borgou cadrent parfaitement avec les politiques gouvernementales d’orientation agricole sur les filières maïs et soja.

Projet financé par l’Académie de Recherche d’Enseignement Supérieur (ARES).

Catégorie :
Actualité

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

istanbul escort
izmir escort
php shell
istanbul escort bayan bilgileri istanbul escort ilanlari istanbul escort profilleri hakkinda istanbul escort sitesi istanbul escort numaralari istanbul escort fotograflari istanbul escort bayanlarin iletisim numaralari istanbul escort aramalari yapilan site istanbul escort istanbul escort